Géopolitique de la musique pop

L’heure de gloire a sonné pour deux élèves du MRIAE de l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Marie Lhuillery et Pierre Baussier (qui fait également partie de la rédaction de Classe Internationale) : leur article sur la géopolitique de la musique pop vient d’être publié sur Diploweb, le site géopolitique francophone de référence. Dans ces conditions, Classe Internationale se devait de consacrer quelques lignes à ce sujet ô combien original. Marie et Pierre nous présentent notamment la pop comme « un enjeu idéologique de poids durant la Guerre froide », dépendante en tout temps de l’innovation technique et donc d’un certain contexte géoéconomique. Parce qu’indissociable d’une structure de marché libérale, la pop a pu apparaître comme une menace pour les pouvoirs socialistes, renforcé en cela par son caractère incontrôlable. Ceci n’a cependant pas empêché le camp de l’Est de faire preuve de créativité, comme le rappelle David Bowie. Dans cette lutte pour l’influence culturelle et idéologique, qu’il ne faudrait toutefois pas confondre avec le traditionnel « soft power », les États-Unis occupent une nouvelle fois le haut du podium. Mais gare à la relève sud-coréenne.

Source: http://www.diploweb.com/Geopolitique-de-la-pop-musique.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s