Elections au Groenland: quand une femme menace la Chine

Une nouvelle femme en politique. Suite aux élections législatives du 12 mars dernier au Groenland, Aleqa Hammond a été nommée Premier ministre, une première dans l’histoire de ce territoire autonome rattaché au Danemark. A deux voix près, le parti social-démocrate Siumut a ainsi battu le parti socialiste Inuit Ataqagiit. La question des ressources minières du Groenland a largement dominé le scrutin. En effet, la fonte des glaces a permis la découverte d’importants gisements de terres rares, minerais indispensables à la fabrication de produits électroniques de pointe. Favorable à leur exploitation, à condition que les firmes d’exploitation payent des royalties, les décisions de la nouvelle Première ministre sont scrutées avec attention par le monde entier, et notamment par la Chine. Dominant aujourd’hui le marché des terres rares, sa position pourrait bien être remise en cause. A suivre…

Source: http://www.economist.com/news/europe/21573597-how-islands-politics-could-change-world-economy-below-ice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s