Fiche de lecture : Kenneth WALTZ, Why Iran Should Get the Bomb

Vétéran de guerre, Kenneth Waltz est un politologue américain spécialisé dans les relations internationales. Professeur dans les plus prestigieuses universités américaines telles que Berkeley et  Columbia, il est considéré par ses pairs comme l’un des chercheurs les plus influents de sa discipline, tant par ses détracteurs que par ses soutiens. Fondateur du néoréalisme structurel, son objectif est de refonder le réalisme classique issue de Hans Morgenthau sur une base scientifique inspirée des modèles économiques : son attention se porte donc sur la contrainte qu’exerce la structure anarchique du système international sur le comportement des États. D’après Waltz, Ils obéissent tous de la même façon à cette structure, par le self help (chaque État aspire à assurer par lui-même sa sécurité), en tant que like units (les États ont tous les même fonction et agissent selon le même principe) uniquement différenciés par la distribution des capacités matérielles.

Continuer de lire « Fiche de lecture : Kenneth WALTZ, Why Iran Should Get the Bomb »

Publicités

Les enjeux de la présidence finlandaise du Conseil de l’UE

Avec un peu plus de 5 millions d’habitants, la Finlande fait partie des “petits Etats” de l’UE. Mais lorsqu’il s’agit d’innovations et de nouvelles technologies, de lutte contre le réchauffement climatique ou encore d’éducation, le pays est souvent considéré comme un modèle. La Finlande est entrée dans l’Union européenne en 1995 en compagnie de la Suède et de l’Autriche. Depuis, elle adopte une attitude favorable à l’égard de la construction européenne et privilégie la coopération intergouvernementale afin de défendre les intérêts des petits États.

La présidence tournante de l’Union européenne est certes une opportunité pour un Etat de mettre en avant ses priorités et sa vision de l’Europe. Cependant, ses marges de manœuvre sont limitées, ce qui pose la question de l’influence qu’il peut réellement avoir sur le processus législatif européen. Entre contraintes institutionnelles et conjoncturelles, la Finlande devra jouer les équilibristes pour espérer peser sur l’agenda européen. 

Continuer de lire « Les enjeux de la présidence finlandaise du Conseil de l’UE »