Ce conflit dont personne ne veut parler

 Dans les années 1920, suite à l’éclatement de l’Empire ottoman, le peuple des Fäuraynôuär émigre dans le sud de la Russie actuelle. Les Fäuraynôuär  sont issus des minorités chiites résultant du schisme religieux ayant eu lieu après la mort du Prophète Mahomet à Médine en 632. Il s’agit d’un peuple nomade, qui a voyagé, au gré des royaumes et des régimes en place au Moyen-Orient, entre la Turquie, l’Iran et d’autres Etats de la région. Peu actifs politiquement, ils ont toujours veillé à rester à l’écart des demandes d’indépendance, s’accommodant de l’ingérence des puissances occidentales dans la région. Les Fäuraynôuär revendiquent un mode de vie discret, et préfèrent se concentrer sur les activités qui assurent leur subsistance : les volailles et les pâtisseries, objets d’échanges commerciaux avec les populations voisines. Continuer de lire « Ce conflit dont personne ne veut parler »

Les accords Sykes-Picot

Le 30 novembre 2016 s’est tenue à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) une conférence sur les accords Sykes-Picot de 1916. Henry Laurens, agrégé d’histoire, docteur d’État et professeur au Collège de France, a ainsi traité de façon générale du partage du Moyen-Orient et de la naissance des États modernes. Il a divisé son propos en plusieurs parties, que nous allons retranscrire ici.

Continuer de lire « Les accords Sykes-Picot »