La coupure internet généralisée en Iran : reflet de la banalisation d’une pratique de censure

    L’utilisation de la coupure internet comme outil de censure dans un contexte de contestations politiques est une pratique qui se répand de plus en plus. D’après un rapport de l’ONG Access Now, le nombre de coupures internet est en augmentation, celui-ci étant passé de 75 en 2016 à 196 dans 25 pays différents en 2018. Cependant, il est important de souligner que cette hausse des coupures internet recensées est en partie due à une meilleure détection de ces dernières. La coupure internet est un outil de censure qui se généralise bien qu’il ne soit pas nouveau et va de pair avec le développement d’un réseau internet souverain, c’est-à-dire capable de fonctionner indépendamment des serveurs internet étrangers.

Continuer de lire « La coupure internet généralisée en Iran : reflet de la banalisation d’une pratique de censure »

Le naufrage de l’Erika, symbole des dérives de la marine marchande mondiale

Il y a aujourd’hui plus de 20 ans, le 12 décembre 1999, le pétrolier Erika faisait naufrage au large de la Bretagne. Cette catastrophe a permis de mettre en lumière de nombreuses pratiques de la marine marchande, qui bien que courantes et légales, sont discutables sur le plan fiscal comme social et ont en parti été à l’origine du naufrage du navire. Quelles sont ces pratiques, comment ont-elles émergé, et sont-elles encore d’actualité ? Voici quelques éléments de réponse.

Continuer de lire « Le naufrage de l’Erika, symbole des dérives de la marine marchande mondiale »

Turistificación del patrimonio indígena en México, entre integración cultural y redefinición de una identidad

¿ Qué es el famoso mundo maya hoy en día sino un proyecto turístico nunca terminado ? La propia idea de mundo maya hace referencia a la civilización precolombina originaria de América central. Las nuevas generaciones mayas no comparten el mismo estilo de vida que sus ancestros. Sin embargo, esta cultura sigue siendo parte de la identidad de México. Durante el siglo XX, el Estado mexicano intenta incorporarlos a la sociedad mediante un proceso que nos recuerda a la aculturación. De ese modo, se establecía una diferencia entre ser indígena y ser mexicano.  Continuer de lire « Turistificación del patrimonio indígena en México, entre integración cultural y redefinición de una identidad »

Pékin / Hong Kong : Affres d’un exécutif bicéphale, immobilisme militaire d’un pouvoir éclaté

Fin mai 1989 une colonne de chars de l’armée chinoise qui venait d’écraser des manifestants s’arrête devant un homme : l’image restera dans le souvenir des événements de la Place Tian An Men. En 2014, les manifestants s’abritent derrière des parapluies pour faire face à une police qui tire des bombes à poivre. En 2019, ce sont des manifestations monstres qui se dressent, arrêtant net le pouvoir militaire chinois dans sa course.  D’un seul homme à plusieurs millions, la proportion évolue en même temps que les réponses apportées en termes de force armées. Une interrogation demeure : pourquoi un gouvernement qui a su démontrer que le sang de sa propre population ne le faisait pas reculer semble-t-il hésiter à avoir recours à la force militaire directe ? 

Continuer de lire « Pékin / Hong Kong : Affres d’un exécutif bicéphale, immobilisme militaire d’un pouvoir éclaté »

L’essor du tourisme dans les Petites Antilles : une invisibilisation des réalités socio-économiques et environnementales ?

Destination bien souvent fantasmée et désirée, les Petites Antilles désignent l’archipel s’étendant de l’est de Porto Rico au large du Vénézuela. Depuis les années 1980, ces paradis insulaires attirent un nombre croissant de touristes et se sont progressivement transformés en lieux de villégiature privilégiés des vacanciers, notamment nord-américains et européens. Aujourd’hui, le tourisme représente pour ces pays une source majeure de revenus et une part conséquente de leur économie. Continuer de lire « L’essor du tourisme dans les Petites Antilles : une invisibilisation des réalités socio-économiques et environnementales ? »