La Russie et les Occidentaux depuis 1991

Entre le 9 novembre 1989, qui voit le mur de Berlin céder, et le 25 décembre 1991, date qui marque la fin de l’URSS, l’ordre mondial structuré en deux blocs, figé par la Guerre froide pendant près de 45 ans, disparaît. Le bloc soviétique implose: d’une part, les pays satellites d’Europe de l’Est regagnent leur indépendance et d’autre part, l’Union soviétique se délite sous l’emprise de tensions politiques, économiques et sociales. Quinze Etats naissent, dont la Fédération de Russie et se rassemblent dans une nouvelle communauté, la CEI[1]. La Russie, héritière de l’Empire russe et de l’URSS, s’étend depuis 1991 sur plus de 17 millions de km2, de l’Europe à l’Extrême-Orient, et dispose d’importantes ressources naturelles ainsi que d’une population multiethnique mais vieillissante. Après la chute de l’URSS, la Russie se retrouve face à des défis colossaux : elle doit régénérer son économie, choisir un nouveau système politique, redéfinir son identité nationale et son positionnement international. Continuer de lire « La Russie et les Occidentaux depuis 1991 »

L’Union européenne sur la scène internationale, une puissance normative ?

«Cet accord [COP21] est une victoire majeure pour l’Europe. Mais plus important encore, c’est une victoire majeure pour la communauté internationale», s’est félicité Miguel Arias Cañete, le représentant de l’Union européenne à la COP21. La capacité de l’UE à influencer la prise de décision à l’échelle internationale sur le terrain environnemental corrobore l’idée d’une « puissance normative européenne » développée par Laiki Laïdi (1). Continuer de lire « L’Union européenne sur la scène internationale, une puissance normative ? »

Ordre international et changement climatique

Le sommet de Copenhague de 2009 a confirmé le basculement du pouvoir autour du couple Etats-Unis – Chine. M. Obama s’est d’abord entretenu pendant près d’une heure avec M. Wen, le premier ministre chinois. Ils ont ensuite été rejoints par le président brésilien Lula da Silva, le premier ministre indien Manmohan Singh et le président sud-africain Jacob Zuma. Ces discussions parallèles ont débouché sur un accord non contraignant préservant la souveraineté des Etats. Le sommet de Copenhague était censé définir les grands principes et engagements que les Etats devaient respecter pour lutter contre le réchauffement climatique, mais il a aussi et surtout révélé un nouvel équilibre, le G2 Etats-Unis-Chine.

Continuer de lire « Ordre international et changement climatique »

La guerre économique mondiale: un enjeu du XXIe siècle?

« Le commerce est une guerre d’argent » estimait Jean-Baptiste Colbert. Les guerres ont changé de forme, mais la volonté de conquérir reste intacte. De la rivalité économique franco-hollandaise du XVIIe siècle à la crise de Crimée de 2014, que reste-t-il de la guerre économique mondiale? Continuer de lire La guerre économique mondiale: un enjeu du XXIe siècle?

Géopolitique des classements universitaires internationaux

De la fameuse devise «ils s’instruisent pour vaincre» de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr  jusqu’à  l’Alma Mater de la bibliothèque de l’université Columbia, sous les traits de la déesse Athéna, le savoir est érigé en outil de la puissance étatique. Aujourd’hui, la mondialisation du savoir et la massification des études supérieures représentent un enjeu de puissance. Principaux fondements de la « nouvelle économie », connaissance et mondialisation … Continuer de lire Géopolitique des classements universitaires internationaux