Les espoirs perdus des Printemps arabes

En 2011, le monde entier regardait avec attention la révolte populaire qui naissait en Tunisie et embrasait tout le Maghreb et le Moyen-Orient. Ces foyers d’autocraties semblaient enfin rompre avec leurs vieux démons et s’ouvrir à plus de liberté et de démocratie. Plus de 9 ans après l’immolation du vendeur ambulant Mohammed Bouazizi, qui a signé le début des Printemps arabes, ces belles promesses se sont envolées.  

Continuer de lire « Les espoirs perdus des Printemps arabes »