Malaisie : d’hier à aujourd’hui, une société multiethnique en paix ?

Bahasa melayu, mandarin, tamoul, anglais : lorsque j’ai foulé le sol malaisien pour la première fois, j’ai été marquée par les diverses langues que j’y entendais parler. Dans la capitale, Kuala Lumpur, temples taoïstes, hindouistes, mosquées et quelques églises se côtoient dans les rues et forment une mosaïque culturelle et religieuse étonnante. Les trois ethnies dont sont issus la plupart des citoyens du pays semblent, d’un point de vue extérieur, se mélanger et former une société harmonieuse. Le pays offre ainsi aux touristes de plus en plus nombreux [1] la vitrine d’un pays à la multiculturalité exemplaire. Cependant, l’histoire de la Malaisie et les politiques qui y sont menées révèlent l’existence de tensions intercommunautaires.

Les élections législatives de 2008 et 2013 semblent indiquer que des divisions ethniques persistent dans la société malaisienne. Que penser alors de la multiculturalité du pays ? Retour en arrière et état des lieux. Continuer de lire « Malaisie : d’hier à aujourd’hui, une société multiethnique en paix ? »

À la découverte de Singapour.

« Pourquoi Singapour ? » fut la question qui m’a été posée le plus de fois avant mon départ ! Entre ignorance, préjugés, et spéculations, mes proches ont été assez forts pour essayer de me dissuader de partir dans cette « dictature ». « Tu ne pourras pas manger de chewing-gums », « tu pourras rien faire, c’est très surveillé, ils mettent des amendes pour rien là-bas, j’ai vu un reportage ». En fait, Singapour fut un bon compromis entre mon envie de découvrir un nouveau continent, l’Asie, et mon envie d’améliorer mon anglais. Car, petite précision, bien que située en Asie, l’île compte quatre langues officielles : l’anglais, le mandarin, le malais et le tamoul.  Je me suis donc inscrit dans une école de langue, qui m’a proposé de loger chez l’habitant. J’ai sauté sur l’occasion pour pouvoir découvrir en profondeur la culture singapourienne. Continuer de lire « À la découverte de Singapour. »