Le vivre-ensemble : utopie bien-pensante ou prérequis du contrat social ?

Le 16 octobre 2010, la chancelière allemande Angela Merkel avait déclaré que « Multikulti ist gescheitert » (le multiculturalisme a échoué), admettant la difficulté de faire coexister plusieurs cultures différentes au sein d’une même nation (1). En raison de sa présence systématique dans les débats politiques et médiatiques, le multiculturalisme est devenu un thème majeur du XXIème siècle. Les sociétés occidentales ont vu les discours se polariser entre ceux qui voient le multiculturalisme comme une opportunité de paix et de partage et ceux qui s’effraient de la menace qu’il représente pour leur propre identité. Ce thème semble désormais incarner le clivage du monde politique occidental, séparé entre les progressistes et les conservateurs. Continuer de lire « Le vivre-ensemble : utopie bien-pensante ou prérequis du contrat social ? »

Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique

Le 10 décembre 2019, soit 20 ans jour pour jour après avoir reçu le Prix Nobel de la Paix pour sa lutte contre la junte militaire en Birmanie, Aung San Suu Kyi, Conseillère d’État du Myanmar, a été auditionnée par la Cour Internationale de justice à la Haye pour les actes génocidaires commis dans son pays contre les « Rohingyas » ayant causés la mort de près de 7000 personnes et le déplacement d’1,1 million d’autres, notamment en direction du Bangladesh. La Birmanie, renommée Myanmar par la junte militaire, est un pays-passerelle entre la Chine, le Laos, la Thaïlande, le Bangladesh et l’Inde qui abrite 150 millions de groupes ethnolinguistiques et dont 90% de la population est bouddhiste (1). Continuer de lire « Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique »

The reappropriation of international demography in ideological narratives

The recent weeks have been marked by the recurrence of demographic issues. Notably, a series of bills approved by the Hungarian Parliament at the beginning of the month aimed at thwarting the ageing process of the country’s population. Alongside this vote, the French Minister of Solidarity and Health, Agnès Buzyn, put forward a draft bill to cope with similar demographic picture (1). Coupled with that, a famous American researcher from the Massachusetts Institute of Technology (MIT), Daron Acemoglu, published in March his latest work entitled “Demographics and Automation”. Eventually, the Christchurch shootings rocked the boat after the perpetrator of the attack, Brenton Tarrant, published a 73-page manifesto on the internet nine minutes before the shootings, named after a theory based on demographics, called the “Great Replacement”. Continuer de lire « The reappropriation of international demography in ideological narratives »

2018 : Quel bilan ?

Alors que le monde s’engage dans une année 2019 déjà riche en événements, il est temps de marquer une courte pause dans le flot incessant de l’actualité. Classe Internationale vous propose aujourd’hui de revenir sur l’année 2018 et ses événements centraux, afin de poser les jalons d’une meilleure compréhension des enjeux des années à venir. Petit tour d’horizon.

Continuer de lire « 2018 : Quel bilan ? »

D’hier à aujourd’hui : le Salvador

   Plus petit pays d’Amérique centrale avec une superficie de 20 742 km², soit à peu près la taille de l’ancienne région française de la Picardie, le Salvador est néanmoins peuplé par plus de six millions d’habitants. Si l’ensemble auquel il est rattaché, la Capitainerie générale du Guatemala, obtient son indépendance de l’Espagne en 1821, le Salvador reste toutefois une province de la République fédérale d’Amérique centrale, aux côtés des puissances voisines du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et de l’actuel État mexicain des Chiapas. Suite à la dissolution de la République en 1839, le Salvador devient un pays à part entière en 1841. Continuer de lire « D’hier à aujourd’hui : le Salvador »