The Privatisation of the Prison System: The Liberal Economy of Suspended Time

What are inmates worth on the market? The privatisation of the prison system in numerous countries has benefitted many multinationals. Cheap workforce, chained consumers, mass incarceration policies were supported by powerful lobbies. Prison time, immigration, parole: the privatisation phenomenon  gnaws on the entire correctional system for profit, to the detriment of society’s collective interest. Today Classe Internationale encroaches the topic of carceral privatisation and its impacts on penal policies.

Continuer de lire « The Privatisation of the Prison System: The Liberal Economy of Suspended Time »

La privatisation du système carcéral : l’économie libérale du temps suspendu

Les détenus ont-ils une valeur marchande ? La privatisation du milieu carcéral dans de nombreux pays a enrichi une kyrielle de multinationales. Force de travail à moindre frais, consommateur enchaîné, la politique d’incarcération de masse a été soutenue par de puissants lobbys. De la prison ferme à l’immigration, en passant par la liberté conditionnelle, la privatisation s’attaque à l’ensemble du système correctionnel pour en tirer profit, au détriment de l’intérêt sociétal. Classe Internationale aborde aujourd’hui le sujet de la privatisation carcérale et ses impacts sur les politiques pénales.

Continuer de lire « La privatisation du système carcéral : l’économie libérale du temps suspendu »

Élections présidentielles : le Brésil confronté aux fantômes de son passé

  Le premier tour des présidentielles brésiliennes a eu lieu le 7 octobre. Jair Bolsonaro le candidat d’extrême droite membre du Partido Social-libéral a obtenu 46% des voix, loin devant le candidat du traditionnel Parti des Travailleurs (PT) Fernando Haddad qui en a obtenu 29,2%. Le duel du deuxième tour, qui aura lieu le 28 octobre 2018,  n’a été une surprise pour personne tant les … Continuer de lire Élections présidentielles : le Brésil confronté aux fantômes de son passé

D’hier à aujourd’hui : le Salvador

   Plus petit pays d’Amérique centrale avec une superficie de 20 742 km², soit à peu près la taille de l’ancienne région française de la Picardie, le Salvador est néanmoins peuplé par plus de six millions d’habitants. Si l’ensemble auquel il est rattaché, la Capitainerie générale du Guatemala, obtient son indépendance de l’Espagne en 1821, le Salvador reste toutefois une province de la République fédérale d’Amérique centrale, aux côtés des puissances voisines du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et de l’actuel État mexicain des Chiapas. Suite à la dissolution de la République en 1839, le Salvador devient un pays à part entière en 1841. Continuer de lire « D’hier à aujourd’hui : le Salvador »