The Privatisation of the Prison System: The Liberal Economy of Suspended Time

What are inmates worth on the market? The privatisation of the prison system in numerous countries has benefitted many multinationals. Cheap workforce, chained consumers, mass incarceration policies were supported by powerful lobbies. Prison time, immigration, parole: the privatisation phenomenon  gnaws on the entire correctional system for profit, to the detriment of society’s collective interest. Today Classe Internationale encroaches the topic of carceral privatisation and its impacts on penal policies.

Continuer de lire « The Privatisation of the Prison System: The Liberal Economy of Suspended Time »

Avril Brisé d’Ismail Kadaré, une histoire de la vendetta albanaise

Né en 1936 dans le sud de l’Albanie, Ismaïl Kadaré parachève à Moscou, à l’institut Gorki, des études de lettres. En 1960, il se lance dans le journalisme et publie de la poésie. Son premier roman, Le Général de l’armée morte, paraît en 1970 en France. En 1996, il devient membre associé étranger de l’Académie des sciences morales et politiques. En 2005, il reçoit le Man Booker International Prize et, en 2009, le prix Prince des Asturies.

En 1980, il publie Avril Brisé, traduit en français en 1982 chez Fayard, souvent considéré comme le plus ethnologique des romans de Kadaré. Dans Avril brisé, Ismaïl Kadaré présente trois regards sur la tradition du Kanun dans le Plateau albanais. Ces trois regards, l’un de l’intérieur grâce à Bjorg, et les deux autres de l’extérieur grâce au couple de citadins Bessian et Diana, illustrent les différentes perceptions de la vendetta dans les années 1980, période fortement marquée par le communisme soviétique.

Continuer de lire « Avril Brisé d’Ismail Kadaré, une histoire de la vendetta albanaise »