Gazprom au coeur de la puissance russe

     En 1965, a été créé le ministère soviétique de l’industrie gazière, chargé de la prospection, de l’extraction, du transport et de la distribution du gaz naturel. A la chute du bloc soviétique, ce ministère s’est transformé en Gazprom, une société d’Etat par actions. Depuis l’arrivée de Vladimir Poutine, l’Etat n’a cessé de renforcer son emprise sur Gazprom afin d’en faire un outil politique. Avec l’Etat comme actionnaire principal, Gazprom est devenu une donnée essentielle dans la construction de la politique intérieure et extérieure de la Russie. Détentrice d’environ 16.8% des réserves de gaz mondial, cette dernière gère ses ressources telle une “Gazocratie”, un système dépendant de ses ressources gazières. D’un côté elle utilise son emprise sur les énergies pour exercer des pressions sur ses clients et d’un autre, elle dégage des revenus immenses, essentiels à la stabilité économique et sociale de la société russe. Il s’agit en réalité d’un système paradoxal du fait des logiques économiques et politiques contradictoires qui coexistent au sein de la société Gazprom. Cette coexistence témoigne de la promiscuité entre la géopolitique de Gazprom et la géopolitique de la Russie.
Continuer de lire « Gazprom au coeur de la puissance russe »

Los Cafeteros facteur d’unité nationale ?

Dans un pays miné par la guerre civile, le football, véritable religion comme partout en Amérique latine est l’un des rares sujets de cohésion nationale. Le parcours des Cafeteros (les Cafetiers) a suscité une ferveur considérable. Dès leur départ au Mondial au Brésil, la Tricolor a reçu le soutien de tous les Colombiens, même de la part des FARC qui ont publié une lettre : “ Nous serons aux côtés de la sélection, pour le meilleur et pour le pire, en souhaitant avec l’équipe de la Colombie, que nous voulons unie, que tout le monde joue à fond pour la paix. […] Espérons que le football, avec ses valeurs de respect et de tolérance, nous apporte des moments de bonheur qui calment les consciences et aident à trouver le chemin de la réconciliation ”.

Continuer de lire « Los Cafeteros facteur d’unité nationale ? »