La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping

Après un entretien houleux avec Deng Xiaoping, Margaret Thatcher trébuche devant les caméras en descendant les marches du Palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin. Cet épisode de l’automne 1982 est diffusé en boucle sur les télévisions chinoises. La chute de la Dame de Fer devait symboliser la fin de l’Empire britannique et du « Siècle de la Honte ». Deux ans après cet incident, en 1984 Margaret Thatcher s’incline devant les exigences chinoises et accepte la rétrocession de Hong Kong à la Chine, prévue pour 1997. Continuer de lire « La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping »

Publicités

20 ans après : la ville de Hong Kong entre îlot démocratique et gouvernement autoritaire

En 1984, Margaret Thatcher et Deng Xiaoping trouvaient un accord prévoyant un retour progressif de Hong Kong au sein de la République Populaire de Chine (RPC). D’après leur Déclaration conjointe, texte déposé aux Nations Unies, le processus de réintégration devait débuter en 1997. Quel est donc aujourd’hui le bilan de ces quelques vingt dernières années, et comment analyser les transformations de la ville? Il semble que le retour dans le giron de Pékin ait eu des conséquences significatives. Que signifie donc, 20 ans après, l’expression « un pays, deux systèmes » (“一国两制”), que Deng Xiaoping avait avancée en 1997 ?    Continuer de lire « 20 ans après : la ville de Hong Kong entre îlot démocratique et gouvernement autoritaire »

À la découverte de Singapour.

« Pourquoi Singapour ? » fut la question qui m’a été posée le plus de fois avant mon départ ! Entre ignorance, préjugés, et spéculations, mes proches ont été assez forts pour essayer de me dissuader de partir dans cette « dictature ». « Tu ne pourras pas manger de chewing-gums », « tu pourras rien faire, c’est très surveillé, ils mettent des amendes pour rien là-bas, j’ai vu un reportage ». En fait, Singapour fut un bon compromis entre mon envie de découvrir un nouveau continent, l’Asie, et mon envie d’améliorer mon anglais. Car, petite précision, bien que située en Asie, l’île compte quatre langues officielles : l’anglais, le mandarin, le malais et le tamoul.  Je me suis donc inscrit dans une école de langue, qui m’a proposé de loger chez l’habitant. J’ai sauté sur l’occasion pour pouvoir découvrir en profondeur la culture singapourienne. Continuer de lire « À la découverte de Singapour. »