Cap-Vert : un archipel assoiffé ?

La multiplication des catastrophes naturelles, cyclones, inondations, sécheresses ou encore séismes, est sans aucun doute l’une des manifestations les plus visibles et les plus dramatiques du changement climatique. Sixième point des Objectifs de développement durable regroupés dans l’Agenda 2030 adopté par les Nations Unies en 2015, l’eau tient une place centrale dans ces tragédies. La question de son accès, de sa répartition comme de sa bonne gestion recèle de nombreux enjeux humains et financiers, bien souvent non dénués d’arrières-pensées géopolitiques. Situées en périphérie des grands conflits liés à l’eau que l’on retrouve notamment au Moyen-Orient ou au Cachemire, les îles du Cap-Vert sont elles aussi directement affectées par la raréfaction de leurs ressources en eau. Présenté par le gouvernement cap-verdien comme une «plateforme» entre le Portugal, l’Afrique et le Brésil, cet archipel dispersé en dix îles volcaniques au milieu de l’Atlantique doit veiller en permanence à ses approvisionnements en eau. Continuer de lire Cap-Vert : un archipel assoiffé ?

Fiche de lecture : Tushaar Shah, « Taming the Anarchy : Groundwater Governance in South Asia »

Tushaar Shah est né en 1961 et est chercheur principal à l’International Water Management Institute à Anand en Inde. Économiste de formation et spécialiste en politique publique, les institutions et les politiques de l’eau sont au cœur de ses recherches. Sa maîtrise de l’anglais, en plus du hindi et du gujarati, lui a permis de publier de nombreuses et riches analyses comparatives de la gouvernance … Continuer de lire Fiche de lecture : Tushaar Shah, « Taming the Anarchy : Groundwater Governance in South Asia »