Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

A l’occasion du 50e anniversaire de l’Union africaine (héritière de l’Organisation de l’unité africaine) en mai 2013, les dirigeants africains ont signé une déclaration qui réaffirmait le projet panafricain. C’est au titre de cette vision politique qu’a été adopté l’Agenda 2063, vaste programme de développement de l’Afrique sur une période de 50 ans. Parmi les « aspirations » de ce document, on retrouve la volonté d’une « Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement durable » et d’un « continent intégré » notamment par le biais d’infrastructures mondiales. L’UA en fait le pari : la coopération à toutes les échelles permettra de résoudre des défis communs à l’ensemble des pays du continent, tels que la modernisation des infrastructures, la garantie pour tous d’un accès aux ressources et à des énergies principalement renouvelables (ou produites selon cette logique), une croissance pérenne et équitable. Continuer de lire « Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ? »

François : pape et diplomate

En 2014, Barack Obama et Raul Castro officialisent le rapprochement historique entre leur deux pays et en profitent pour remercier le pape François pour sa médiation cruciale. L’année suivante, en pleine campagne présidentielle, le désormais président des Philippines Rodrigo Duterte, a qualifié le souverain pontife de « fils de pute » pour avoir créé des bouchons lors d’une visite. Enfin, en 2017, le pape François, déjà lauréat du prix Charlemagne qui récompense « la contribution la plus précieuse pour l’entente en Europe » [1], réunit dans la chapelle Sixtine les chefs d’État de toute l’Union Européenne à l’occasion du soixantième anniversaire du traité de Rome. Trois années, trois problématiques et trois espaces différents mais pourtant un point commun : le pape François apparaît ici davantage comme un chef d’État rompu à la pratique diplomatique que comme un guide spirituel. Continuer de lire « François : pape et diplomate »

A complementary approach to China’s use of force

What follows is the text I read for a presentation I made for a course I have had during my exchange semester at Fudan University, in Shanghai. Each class consisted in several presentations given by the students (and discussions), which made me want to do something a bit different, to try to bring something else and to see how people would react. As you may … Continuer de lire A complementary approach to China’s use of force

Vers une perte du leadership de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient ?

Une étudiante de l’ANAJ a présenté succinctement les enjeux majeurs de l’Arabie saoudite dans un Moyen-Orient en recomposition. Elle déplore le fait que de trop nombreuses analyses s’inscrivent dans un temps court, ce qui ne permet pas de saisir de manière satisfaisante la complexité géopolitique de la zone et en particulier du Royaume saoudien. Ce dernier est un acteur majeur des relations internationales du point de vue géopolitique et économique. David Rigoulet-Roze, enseignant chercheur au cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO), nous fait part de son analyse dans la première partie de la conférence et Sébastien Wesser, chercheur au CERVEPAs de l’Université Sorbonne Nouvelle, prend la suite.

Continuer de lire « Vers une perte du leadership de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient ? »