Ce conflit dont personne ne veut parler

 Dans les années 1920, suite à l’éclatement de l’Empire ottoman, le peuple des Fäuraynôuär émigre dans le sud de la Russie actuelle. Les Fäuraynôuär  sont issus des minorités chiites résultant du schisme religieux ayant eu lieu après la mort du Prophète Mahomet à Médine en 632. Il s’agit d’un peuple nomade, qui a voyagé, au gré des royaumes et des régimes en place au Moyen-Orient, entre la Turquie, l’Iran et d’autres Etats de la région. Peu actifs politiquement, ils ont toujours veillé à rester à l’écart des demandes d’indépendance, s’accommodant de l’ingérence des puissances occidentales dans la région. Les Fäuraynôuär revendiquent un mode de vie discret, et préfèrent se concentrer sur les activités qui assurent leur subsistance : les volailles et les pâtisseries, objets d’échanges commerciaux avec les populations voisines. Continuer de lire « Ce conflit dont personne ne veut parler »

L’Ukraine dans la nouvelle Europe (I)

Le livre coordonné par Gilles Lepesant a été rédigé au moment où la Révolution orange (2004) éclatait en Ukraine. L’Ukraine dans la nouvelle Europe a pour ambition d’aller au-delà du discours sur la division binaire de l’Ukraine, entre un Ouest ukrainophone qui regarderait vers l’Europe et un Est russophone qui voudrait conserver son lien de protection avec le grand voisin russe, pour se demander sur quelles fondations a pu se construire une identité ukrainienne propre, où coexistent les différentes ethnies linguistiques, minorités et confessions religieuses, et dans quel sens se pense l’Ukraine. L’ouvrage cherche à montrer comment la société ukrainienne va essayer de dépasser ces différences.

Nous vous proposons aujourd’hui la première partie d’une série de trois articles consacrée à cet ouvrage. Continuer de lire « L’Ukraine dans la nouvelle Europe (I) »

Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (2/2) : devoir de mémoire et projets d’avenir.

Le mouvement étudiant de 2011 est le plus grand mouvement social et politique chilien depuis la chute de la dictature en 1988. Deux décennies après la transition pacifique vers la démocratie suite à la victoire du « Non » au plébiscite du 5 octobre 1988 qui poussa Augusto Pinochet (1973-1988) à la démission, le Chili regarde son histoire en face. Continuer de lire « Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (2/2) : devoir de mémoire et projets d’avenir. »