Ordre international et changement climatique

Le sommet de Copenhague de 2009 a confirmé le basculement du pouvoir autour du couple Etats-Unis – Chine. M. Obama s’est d’abord entretenu pendant près d’une heure avec M. Wen, le premier ministre chinois. Ils ont ensuite été rejoints par le président brésilien Lula da Silva, le premier ministre indien Manmohan Singh et le président sud-africain Jacob Zuma. Ces discussions parallèles ont débouché sur un accord non contraignant préservant la souveraineté des Etats. Le sommet de Copenhague était censé définir les grands principes et engagements que les Etats devaient respecter pour lutter contre le réchauffement climatique, mais il a aussi et surtout révélé un nouvel équilibre, le G2 Etats-Unis-Chine.

Continuer de lire « Ordre international et changement climatique »

Géopolitique des classements universitaires internationaux

De la fameuse devise «ils s’instruisent pour vaincre» de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr  jusqu’à  l’Alma Mater de la bibliothèque de l’université Columbia, sous les traits de la déesse Athéna, le savoir est érigé en outil de la puissance étatique. Aujourd’hui, la mondialisation du savoir et la massification des études supérieures représentent un enjeu de puissance. Principaux fondements de la « nouvelle économie », connaissance et mondialisation … Continuer de lire Géopolitique des classements universitaires internationaux

Une abondance problématique : le paradoxe du Sahel

Selon la légende, le roi Midas mourut de faim car tout ce qu’il touchait se transformait en or, l’empêchant de manger. Le Sahel est, à sa manière, un Midas moderne, puisqu’il enrichit nombre d’acteurs du monde entier tout en souffrant de famines chroniques. Contrairement aux croyances, le Sahel n’est pas une région déserte et sans ressources. Le Sahel, zone comprenant la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, … Continuer de lire Une abondance problématique : le paradoxe du Sahel