La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping

Après un entretien houleux avec Deng Xiaoping, Margaret Thatcher trébuche devant les caméras en descendant les marches du Palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin. Cet épisode de l’automne 1982 est diffusé en boucle sur les télévisions chinoises. La chute de la Dame de Fer devait symboliser la fin de l’Empire britannique et du « Siècle de la Honte ». Deux ans après cet incident, en 1984 Margaret Thatcher s’incline devant les exigences chinoises et accepte la rétrocession de Hong Kong à la Chine, prévue pour 1997. Continuer de lire « La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping »

Publicités

20 ans après : la ville de Hong Kong entre îlot démocratique et gouvernement autoritaire

En 1984, Margaret Thatcher et Deng Xiaoping trouvaient un accord prévoyant un retour progressif de Hong Kong au sein de la République Populaire de Chine (RPC). D’après leur Déclaration conjointe, texte déposé aux Nations Unies, le processus de réintégration devait débuter en 1997. Quel est donc aujourd’hui le bilan de ces quelques vingt dernières années, et comment analyser les transformations de la ville? Il semble que le retour dans le giron de Pékin ait eu des conséquences significatives. Que signifie donc, 20 ans après, l’expression « un pays, deux systèmes » (“一国两制”), que Deng Xiaoping avait avancée en 1997 ?    Continuer de lire « 20 ans après : la ville de Hong Kong entre îlot démocratique et gouvernement autoritaire »

L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III)

Le 15 mars 2018, la Syrie est entrée dans sa huitième année de guerre civile, celle-ci ayant débuté le 15 mars 2011, prenant corps dans les mouvements de révolte qui se généralisent dans le monde arabe sous le nom de « Printemps arabes » . En sept ans, le conflit avait déjà fait plus de 353 000 victimes. Dès 2012, les conférences de la paix à Genève organisées sous l’égide des Nations Unies ont eu pour objectif de trouver une solution politique au conflit syrien. Continuer de lire « L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III) »

La Chine et la question nord-coréenne

« Sans lèvres les dents ont froid », cette expression a longtemps permis de décrire les liens fraternels unissant la Chine et la Corée du Nord. Un froid s’est malgré tout infiltré dans les relations entre les deux « pays frères », notamment depuis l’adoption de sanctions au Conseil de Sécurité de l’ONU. Voici quelques éléments de réponse pour comprendre les enjeux liés à la problématique nord-coréenne. Continuer de lire La Chine et la question nord-coréenne

La politique internationale de la Chine, entre intégration et volonté de puissance

Jean-Pierre Cabestan est un sinologue français renommé, directeur de recherche au CNRS, chercheur associé à l’Asia Centre de Paris et professeur à l’Université baptiste de Hong Kong où il dirige le département de science politique et d’études internationales. Les recherches de J-P Cabestan portent sur les réformes juridique et politique en Chine, les relations entre la Chine et Taïwan, mais aussi sur la politique étrangère et de sécurité chinoise. Continuer de lire « La politique internationale de la Chine, entre intégration et volonté de puissance »