La guerre civile au Yémen : enfer et damnation ?

Depuis le début du mois d’avril, un vent nouveau souffle sur la péninsule arabique ; le conflit meurtrier au Yémen pourrait trouver son règlement à la faveur de l’épidémie de Covid-19. Dès lors, il s’agira, pour les différents protagonistes de régler leurs nombreux différends, ce qui ne sera pas chose aisée. Classe Internationale vous propose un récapitulatif du conflit.   Continuer de lire « La guerre civile au Yémen : enfer et damnation ? »

L’organisation de l’emploi au Japon : Sur la route de la précarité

L’organisation du travail au Japon résulte d’une longue stratégie élaborée afin de répondre aux besoins de la société, notamment en terme de sécurité de l’emploi. Pourtant, il en résulte aujourd’hui un système à deux vitesses entre emplois « réguliers », avec de nombreuses garanties et sans durée déterminée de contrat, et emplois « irréguliers », qui rassemblent un ensemble de structures contractuelles ne respectant pas ces gages de sécurité.

À travers ce prisme managérial et avec les évolutions du marché du travail après les crises successives depuis les années 1980, les conditions de travail sont en effet de plus en plus précaires au Japon, et sont en proie à davantage d’abus par les employeurs. Continuer de lire « L’organisation de l’emploi au Japon : Sur la route de la précarité »

Vers la fin du rêve européen ?

Alors même que la part de la population mondiale confinée augmente tous les jours, et que depuis nos balcons nous chantons et applaudissons le personnel hospitalier pour leur courageux travail en cette situation de crise, nos pensées sont avec les familles des victimes du virus. Cette crise sanitaire, qui a entraîné de nombreuses pertes humaines, nous rappelle la fragilité de nos institutions et que la survie de notre Europe mère est en danger.  Continuer de lire « Vers la fin du rêve européen ? »

L’archipel du Svalbard, vitrine des conflits géopolitiques en Arctique

Dans un entretien donné à High North News en janvier 2020, l’écrivain norvégien Per Arne Totland souligne que l’importance stratégique du Svalbard est plus grande que jamais depuis la signature du traité qui y a trait il y a exactement 100 ans. Cela met en évidence un regain d’intérêt récent pour cet archipel situé dans l’océan Arctique, entre le Groenland à l’ouest, la terre de François-Joseph à l’est et l’Europe au sud. Ce territoire est sous souveraineté norvégienne depuis 1920, date de la signature du traité du Svalbard, qui lui donne un statut juridique, mettant fin au régime de terra nullius (1) qui le définissait jusqu’alors. Malgré la reconnaissance de l’exercice du pouvoir de la Norvège sur cette région, le traité définit une originalité sans précédent : l’internationalisation partielle du Svalbard, dont l’interprétation va être au fondement de nombreuses tensions.

Continuer de lire « L’archipel du Svalbard, vitrine des conflits géopolitiques en Arctique »

Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique

Le 10 décembre 2019, soit 20 ans jour pour jour après avoir reçu le Prix Nobel de la Paix pour sa lutte contre la junte militaire en Birmanie, Aung San Suu Kyi, Conseillère d’État du Myanmar, a été auditionnée par la Cour Internationale de justice à la Haye pour les actes génocidaires commis dans son pays contre les « Rohingyas » ayant causés la mort de près de 7000 personnes et le déplacement d’1,1 million d’autres, notamment en direction du Bangladesh. La Birmanie, renommée Myanmar par la junte militaire, est un pays-passerelle entre la Chine, le Laos, la Thaïlande, le Bangladesh et l’Inde qui abrite 150 millions de groupes ethnolinguistiques et dont 90% de la population est bouddhiste (1). Continuer de lire « Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique »