Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine

Selon l’ONG Global Witness, au moins 200 militants écologistes ont été assassinés dans le monde en 2016, battant le record de 2015 de 185 morts. En 2017, 98 morts seraient déjà répertoriés. Avec 60% des meurtres, l’Amérique Latine est la région la plus dangereuse pour ces militants, qui souvent ne se définissent pas comme écologistes mais comme défenseurs de leur terre, forêt ou rivière, face à des projets d’exploitation minière ou pétrolière. Continuer de lire « Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine »

L’élection présidentielle au Chili : le retour de la droite dans une « démocratie de consensus » en crise ?

Le second tour de l’élection présidentielle chilienne aura lieu le 17 décembre prochain, opposant Sebastián Piñera, ancien président de droite, et la gauche, divisée entre Alejandro Guillier, successeur de Michelle Bachelet, et Beatriz Sánchez, issue de la gauche radicale du Frente Amplio. Les sondages donnent Sebastián Piñera gagnant, laissant envisager un retour de la droite dans ce pays façonné par la lutte contre l’héritage de … Continuer de lire L’élection présidentielle au Chili : le retour de la droite dans une « démocratie de consensus » en crise ?

La révolution universitaire latino-américaine : ! Ay, caramba !

Le continent latino-américain est-il sur le point de donner naissance à une révolution silencieuse? En ce qui concerne son système universitaire, tout nous laisse suggérer que plus rien ne sera comme avant. Retour sur ce qui sera probablement la pierre angulaire de l’émergence des pays d’Amérique latine. Continuer de lire « La révolution universitaire latino-américaine : ! Ay, caramba ! »

Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (2/2) : devoir de mémoire et projets d’avenir.

Le mouvement étudiant de 2011 est le plus grand mouvement social et politique chilien depuis la chute de la dictature en 1988. Deux décennies après la transition pacifique vers la démocratie suite à la victoire du « Non » au plébiscite du 5 octobre 1988 qui poussa Augusto Pinochet (1973-1988) à la démission, le Chili regarde son histoire en face. Continuer de lire « Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (2/2) : devoir de mémoire et projets d’avenir. »

Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (1/2) : action collective et alternance politique.

Le 9 mai 2014, moins de deux mois après que Michelle Bachelet soit entrée en fonction, entre 40 000 et 100 000 Chiliens manifestaient pour réclamer une réforme du système éducatif. Depuis 2011, des centaines de manifestations et des grèves générales ont été organisées au Chili. Michelle Bachelet a retrouvé le chemin de la Moneda[1] en surfant sur la vague de mécontentement à l’égard de Sebastián Piñera (président de droite, 2010-2014) et en promettant une réforme éducative d’envergure. La défiance des étudiants envers Bachelet est connue et date de 2006 lorsqu’elle s’est opposée aux lycéens réclamant une réforme de l’éducation[2]. Mais la facilité avec laquelle la CONFECH[3] arrive encore à mobiliser en masse prouve que les partisans d’une réforme de l’éducation ne vont pas se contenter des promesses d’un gouvernement, même de gauche. La présidente de la Fech, Melissa Sepúlveda, s’est déclarée satisfaite de la mobilisation du 9 mai ; selon elle « cela montre que le problème de l’éducation est toujours présent ». Elle ajoute : « il y a des incertitudes sur ce qu’il va se passer avec le modèle éducatif chilien, c’est ce qui nous incite à sortir dans la rue » [4].

Continuer de lire « Le Chili trois ans après le mouvement étudiant de 2011 (1/2) : action collective et alternance politique. »