Voyage en Transsibérien, à la recherche de l’âme russe (I)

« D’après vous, qu’est-ce que l’âme russe ? ». Cette question, j’ai dû la traduire une bonne quinzaine de fois, ainsi que l’ensemble des réponses qui ont pu m’être fournies. Le 13 juin 2017 à 21 heures, un ami parisien atterrit à l’aéroport de Moscou Vnukovo. A minuit et demie, le train quitte la gare Yaroslavskaya en direction de l’Est. Notre destination ? Irkoutsk. Notre quête ? Découvrir la substance de cette « Russkaya doucha ». Continuer de lire « Voyage en Transsibérien, à la recherche de l’âme russe (I) »

Dans les larmes d’une femme, le sage ne voit que de l’eau. En Russie, du proverbe à la mise en pratique?

   Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques brefs rappels de définitions. La dépénalisation est, selon le Larousse la “suppression légale d’une infraction”. Ainsi, tout acte considéré comme pénalement répréhensible verrait des suites de la dépénalisation toute sanction pénale inapplicable. La décriminalisation quant à elle vise à « enlever son caractère criminel à un acte », c’est-à-dire que cet acte-là ne sera plus considéré comme relatif à un crime, qui n’est que l’une des catégories d’infractions présentes dans le code pénal.

       Dans ce cas-ci, il est important de rappeler que le texte approuvé en troisième et dernière lecture à la Douma (chambre basse du Parlement russe) le 27 janvier 2017 ne dépénalise pas les violences domestiques. Les titres volontairement racoleurs publiés ces derniers jours tentent de dépeindre une Russie désintéressée des problèmes de violence domestique. Info ou intox ? La vérité est plus complexe. Continuer de lire « Dans les larmes d’une femme, le sage ne voit que de l’eau. En Russie, du proverbe à la mise en pratique? »

« No women’s land », Camilla Panhard

Compte-rendu de la conférence à la Maison de l’Amérique latine sur le livre de Camilla Panhard « No women’s land », jeudi 10 mars 2015, animée par Camilla Panhard et Yvon Le Bot.

Camilla Panhard est une journaliste indépendante ayant effectué de nombreux voyages en Amérique latine. Spécialiste des questions relatives à la migration et à la condition des femmes, ayant réalisé plusieurs reportages sur le Mexique, elle a partagé la vie des femmes migrantes d’Amérique centrale, transformées en marchandises pour les passeurs et les cartels mexicains Continuer de lire « « No women’s land », Camilla Panhard »