Hypocrisie européenne : la détresse des demandeurs d’asile sur les îles grecques

Lorsqu’elles s’engagent dans le périple qui les conduira, dans le meilleur des cas à obtenir l’asile politique en Europe via la Turquie, l’enfer traversé par les personnes fuyant la guerre en Syrie ne fait que commencer. Selon le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), les conditions de vie des demandeurs d’asile[1] se sont considérablement détériorées ces quatre dernières années sur les îles grecques du fait de la surpopulation dans les infrastructures d’accueil. Quelques 30 000 demandeurs d’asile vivent actuellement dans cinq centres d’accueil, situés sur les îles de la mer Égée, dont la capacité est seulement de 5 400 personnes.  En d’autres termes, la population accueillie est plus de cinq fois supérieure au nombre de places disponibles. Comment a-t-on pu laisser s’envenimer la situation à ce point alors que les pays de l’Union européenne sont au fait de cette urgence depuis 2015 ? L’objet de cet article est de donner un éclairage sur les dysfonctionnements de la coopération européenne qui ont conduit à des situations humanitaires déplorables notamment sur l’île grecque de Lesbos.

Continuer de lire « Hypocrisie européenne : la détresse des demandeurs d’asile sur les îles grecques »

Les îles Senkaku/Diaoyu : l’archipel de la discorde

Un article de l’Express publié le 19 septembre 2012 définit l’archipel tant convoité par la Chine et le Japon comme un : « petit amas de rochers déserts perdus en mer de Chine orientale ou Eldorado pétrolier sous-marin, les minuscules îles japonaises Senkaku, revendiquées par la Chine sous le nom de Diaoyu, alimentent les fantasmes ». Depuis quelques années, elles font l’objet d’une forte médiatisation internationale. En effet, cet archipel peut être considéré comme emblématique des conflits et des jeux de puissance en mer de Chine orientale.   Continuer de lire « Les îles Senkaku/Diaoyu : l’archipel de la discorde »