Extrême droite en Europe : la fin de l’exception espagnole ?

Le 7 octobre 2018, le parti Vox de Santiago Abascal  a organisé un grand meeting réunissant plus de 10 000 personnes à Madrid. Les idées qu’il véhicule sont assez classiques des partis européens  d’extrême droite : discours europhobes, opposition à l’immigration, renouvellement de la classe politique, lutte contre la corruption ainsi que nationalisme . La crise économique qui a très lourdement frappé l’Espagne en 2011, ainsi que l’accueil de 40 000 migrants depuis le début de l’année expliquent cette popularité nouvelle de ce parti, dont la création remonte à 2013.  Pourtant Vox est un ovni dans le paysage politique espagnol, et ce pour deux raisons : le fait qu’il soit d’extrême droite et son discours centraliste.
Continuer de lire « Extrême droite en Europe : la fin de l’exception espagnole ? »

Publicités

Allemagne : une victoire en demi-teinte pour Angela Merkel

En fonction depuis le 22 novembre 2005, la chancelière fédérale Angela Merkel a connu quatre Présidents français, trois Présidents américains, quatre Premiers ministres britanniques, et tant d’autres chefs d’État ou de gouvernements. Presque douze ans après, celle que les Allemands surnomment « Mutti » [1] est toujours fidèle au poste. Suite à l’annonce des résultats des élections législatives allemandes du 24 septembre, la chancelière devrait sans aucun doute débuter un quatrième mandat, grâce à la victoire de son parti issu de l’alliance historique CDU/CSU [2] (32,9% des suffrages). Mais ce succès a des accents amers pour la dirigeante : loin d’obtenir la majorité absolue au Bundestag [3] – la chancelière a même reconnu un score décevant – la CDU va devoir composer avec les forces politiques en place pour former un nouveau gouvernement de coalition. Continuer de lire « Allemagne : une victoire en demi-teinte pour Angela Merkel »