Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine

Selon l’ONG Global Witness, 207 militants écologistes ont été assassinés dans le monde en 2017, battant le record de 2016 de 200 morts. Avec 60% des meurtres, l’Amérique Latine est la région la plus dangereuse pour ces militants, qui souvent ne se définissent pas comme écologistes mais comme défenseurs de leur terre, forêt ou rivière, face à des projets d’exploitation minière ou pétrolière. Continuer de lire « Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine »

Publicités

Arctique : une nouvelle guerre froide sur la banquise ?

Domaine des hautes latitudes boréales, l’Arctique [1] peut être appréhendée comme l’ensemble formé de l’océan glacial Arctique et des terres continentales et insulaires bornées par le cercle polaire arctique [2]. Ainsi, et contrairement à l’Antarctique, cette région aux limites floues ne peut se définir comme un continent à part entière: en effet, ce territoire majoritairement constitué d’eaux gelées – la banquise – s’étend en réalité sur de vastes étendues terrestres, sous toutes les longitudes. On dénombre ainsi six Etats dits « riverains » de la zone et prétendant y exercer une souveraineté: le Canada, les Etats-Unis – grâce à l’Alaska, le Danemark – via le Groenland, la Russie la Norvège et l’Islande. Ces six pays, complétés de la Suède et de la Finlande, forment le Conseil de l’Arctique. Ce forum intergouvernemental fondé en 1996 n’omet pas les associations de représentants de peuples autochtones.

Continuer de lire « Arctique : une nouvelle guerre froide sur la banquise ? »

Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine

Selon l’ONG Global Witness, au moins 200 militants écologistes ont été assassinés dans le monde en 2016, battant le record de 2015 de 185 morts. En 2017, 98 morts seraient déjà répertoriés. Avec 60% des meurtres, l’Amérique Latine est la région la plus dangereuse pour ces militants, qui souvent ne se définissent pas comme écologistes mais comme défenseurs de leur terre, forêt ou rivière, face à des projets d’exploitation minière ou pétrolière. Continuer de lire « Extractivisme et militantisme écologique en Amérique Latine »

Les conflits climatiques, quelle réalité ?

Dans son livre Effondrement paru en 2005, Jared Diamond analysait les facteurs qui ont pu conduire à l’effondrement de civilisations prospères dans l’histoire, et mettait notamment en avant le facteur du changement environnemental. Il invitait également à réfléchir sur les conséquences du changement climatique et à la manière dont réagissent nos sociétés.

On peut lire de plus en plus d’articles liant des conflits récents aux changements environnementaux, qui vont parfois jusqu’à exprimer une causalité presque directe entre le changement climatique et la survenue d’un conflit. Quel est l’état de la recherche scientifique sur le sujet ?
Continuer de lire « Les conflits climatiques, quelle réalité ? »

Voyage en Transsibérien, à la recherche de l’âme russe (II)

 

Après quatre jours entiers sur les rails, nous posons le pied sur le sol russe pour découvrir la Sibérie de plus près. Pour contextualiser.

Irkoutsk

Antoine et moi arrivons à Irkoustk vers 21 heures, heure locale (h+5 par rapport à Moscou, +6 par rapport à Paris). Branle-bas de combat une heure avant, quand notre provodnitsa (responsable de wagon) nous prévient de l’arrivée « imminente » – à l’échelle du voyage entier, certes, c’est peu. Il faut songer à récupérer toutes les affaires éparpillées, rendre les ustensiles empruntés, se rafraîchir un peu. Aliona et sa maman descendent également à Irkoutsk et sont rassurées de savoir qu’on vient nous chercher à la gare. Estelle – Française rencontrée sur le quai d’une gare précédente – doit également rejoindre celui qui va l’héberger pour les quelques nuits à venir. La quasi intégralité des passagers du wagon 14 vient sur le quai nous dire au revoir. Antoine, moins réservé que moi, n’hésite pas à prendre dans ses bras celles et ceux qui ont partagé notre espace de vie pendant près de quatre jours. Une fois encore, il faut briser notre zone de confort et aller vers l’inconnu.  Continuer de lire « Voyage en Transsibérien, à la recherche de l’âme russe (II) »