Les « weak powers » face au réchauffement climatique : l’union fait la force ?

Le réchauffement climatique est devenu une réalité aujourd’hui dans nombre d’endroits du monde. De profondes mutations météorologiques ainsi que des catastrophes naturelles plus récurrentes et dévastatrices font la une de notre actualité quotidienne, au vu de leur impact significatif pour la survie de l’Homme. Pourtant, certaines régions du monde sont plus impactées que d’autres par ce phénomène mondial, notamment des régions en plein développement économique. Devant concilier l’impératif de modernisation de leur société à celui de contenir les effets du réchauffement climatique, certains États parmi les plus vulnérables se sont engagés dans une lutte déterminée contre les effets du réchauffement climatique. L’un des versants de cette lutte s’est notamment manifesté sous la forme d’une coopération accrue entre eux, grâce à la création de structures de coopération telles que le Climate Vulnerable Forum ou le club des V20. Classe Internationale vous propose un aperçu de cette forme de coopération étatique singulière. Continuer de lire « Les « weak powers » face au réchauffement climatique : l’union fait la force ? »

Publicités

“If I Die in a Combat Zone”: a personal account of the Vietnam War

Can the foot soldier teach anything important about war, merely for having been there? I think not. He can tell war stories.

        2018 is a year charged with political symbolism. It marks not only the 50th anniversary of May 1968 in France, but also one of the major events of the Vietnam War: the Tet Offensive, a series of North Vietnamese surprise attacks against South Vietnamese and U.S troops. The offensive is identified as the moment that turned U.S public opinion against the war effort, even though the conflict only officially ended in 1975.

It was in this context that American novelist Tim O’Brien was drafted to serve his country in the summer of 1968. His experience as a foot soldier in Vietnam served as a leitmotiv for most of his works, such as “If I Die in a Combat Zone”, first published in 1973. Through the 23 chapters of the book, we take on the author’s journey from a small town in Minnesota until his final days of military service in the Vietnam War. Continuer de lire « “If I Die in a Combat Zone”: a personal account of the Vietnam War »

A complementary approach to China’s use of force

What follows is the text I read for a presentation I made for a course I have had during my exchange semester at Fudan University, in Shanghai. Each class consisted in several presentations given by the students (and discussions), which made me want to do something a bit different, to try to bring something else and to see how people would react. As you may … Continuer de lire A complementary approach to China’s use of force

Quelle(s) stratégie(s) pour Pékin en mer de Chine méridionale ?

La mer de Chine méridionale (MCM) cristallise ces dernières années une attention croissante. Les velléités expansionnistes de la Chine y apparaissent au grand jour, malgré la politique « d’émergence pacifique » sans cesse réaffirmée sur la scène internationale. Hier sur le Vietnam (1974 et 19881), aujourd’hui sur les Philippines (20122) ; la Chine gagne du terrain et “sanctuarise”3 peu à peu ce qu’elle considère comme une « mer de souveraineté ». La Chine se voit ainsi en puissance tutélaire de la zone, en vertu d’une approche historique et coutumière de la souveraineté. Pourtant, cette conception s’inscrit totalement en faux par rapport au droit international. La « ligne en neuf traits » (voir carte ci-dessous) matérialise clairement la zone que Pékin considère comme son pré carré et pose la question de son leadership sur la scène internationale. Tenant un discours de plus en plus asiatiste, la Chine remet en question la Pax Americana qui prévaut depuis 1945 en Asie-Pacifique et plus généralement la conduite américaine des affaires mondiales. Continuer de lire « Quelle(s) stratégie(s) pour Pékin en mer de Chine méridionale ? »

Hanoi, une capitale communiste à l’heure de la mondialisation

Hanoi [Hà Nội], sept millions d’âmes, capitale du pays depuis la proclamation de la République démocratique du Viêt Nam (1) par Hô Chi Minh [Hồ Chí Minh] en 1945. Cette fourmilière géante ne dort jamais, sillonnée en permanence par une multitude de deux roues. La première chose qui interpelle en arrivant dans cette ville, c’est le ciel : on ne le voit pas. Résultante d’un … Continuer de lire Hanoi, une capitale communiste à l’heure de la mondialisation