De martyres à “terroristes”: le nouveau statut des femmes dans le conflit israélo-palestinien

Alors que s’embrasent à nouveau Israël et la Palestine dans un climat de tensions et de violences croissantes, les événements récents nous permettent de constater l’émergence d’une “nouvelle” catégorie d’acteurs jusqu’ici peu mentionnée : les femmes.

En effet, dans une vidéo du 13 octobre 2015, BFM TV met en lumière l’implication nouvelle des lycéennes et étudiantes palestiniennes dans les lancers de pierre et les affrontements contre la police israélienne, étudiantes qui n’hésitent pas à se mettre en danger pour manifester leur colère face aux conditions de vie qui sont les leurs.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/conflit-israelo-palestinien-les-femmes-dans-la-guerre-des-pierres-659372.html

http://alyaexpress-news.com/2015/09/la-majorite-des-palestiniens-contre-tout-processus-de-paix-avec-israel/

Si l’implication des femmes dans le conflit n’est pas une nouveauté comme l’explique la consultante en géopolitique Carole André-Dessornes qui publie Les Femmes-Martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine et Irak en 2013 sur l’engagement féminin dans les luttes nationales, religieuses, militantes- rares sont les publications faisant état d’un statut pour les femmes autre que celui de victime ou martyre.

Les femmes ont cependant tout autant, si ce n’est plus, d’intérêt à voir la fin de l’occupation des Territoires Palestiniens par l’armée israélienne. En effet, les femmes palestiniennes sont non seulement soumises aux exigences du patriarcat imposé par la société palestinienne mais également victimes des violences des forces de police israélienne du fait de leur appartenance au peuple palestinien. http://www.irenees.net/bdf_fiche-dph-5568_en.html

http://www.zia-zeff.com/fr/portfolio-13188-0-40-.html
http://www.zia-zeff.com/fr/portfolio-13188-0-40-.html

Dans un article du 10 octobre, le site internet indépendant Mondoweiss (1)  fait le constat d’un changement dans les mentalités quant à la nécessité de compter des soutiens féminins non seulement derrière les lignes d’affrontement -c’est le cas des mères de famille qui viennent apporter de la nourriture aux jeunes manifestants- mais également dans leurs rangs. L’idée qu’une nouvelle Intifada soit en marche a conduit les hommes à accepter les revendications des femmes qui demandent depuis le début des affrontements à participer aux marches. http://mondoweiss.net/2015/10/bethlehem-community-protests

Bien que peu s’aventurent véritablement jusqu’aux devants des zones où les affrontements sont les plus violents et que la plupart choisissent essentiellement de faire grossir les rangs des Palestiniens face aux forces de police, quelques-unes osent aller à l’avant et vont même jusqu’à prendre part aux attaques au couteau visant les policiers israéliens. Ainsi, une jeune femme palestinienne poignarde un homme juif dans le dos le 7 octobre, tandis qu’une autre  femme est blessée par balles le 9 octobre, supposément après avoir tenté d’attaquer un garde de la sécurité de la gare de bus d’Afula,située au Nord d’Israël.

Souvent qualifiées de victimes, de martyres ou encouragées pour leur activisme en faveur de la paix, les jeunes palestiniennes sont maintenant qualifiées par l’armée israélienne de “terroristes comme les autres”.

(1)  Site consacré à l’information sur le conflit israélo-palestinien et à la médiatisation des luttes palestiniennes pour le respect des droits de l’Homme

Apolline Ledain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s