Dans les larmes d’une femme, le sage ne voit que de l’eau. En Russie, du proverbe à la mise en pratique?

   Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques brefs rappels de définitions. La dépénalisation est, selon le Larousse la “suppression légale d’une infraction”. Ainsi, tout acte considéré comme pénalement répréhensible verrait des suites de la dépénalisation toute sanction pénale inapplicable. La décriminalisation quant à elle vise à « enlever son caractère criminel à un acte », c’est-à-dire que cet acte-là ne sera plus considéré comme relatif à un crime, qui n’est que l’une des catégories d’infractions présentes dans le code pénal.

       Dans ce cas-ci, il est important de rappeler que le texte approuvé en troisième et dernière lecture à la Douma (chambre basse du Parlement russe) le 27 janvier 2017 ne dépénalise pas les violences domestiques. Les titres volontairement racoleurs publiés ces derniers jours tentent de dépeindre une Russie désintéressée des problèmes de violence domestique. Info ou intox ? La vérité est plus complexe. Continuer de lire « Dans les larmes d’une femme, le sage ne voit que de l’eau. En Russie, du proverbe à la mise en pratique? »

« No women’s land », Camilla Panhard

Compte-rendu de la conférence à la Maison de l’Amérique latine sur le livre de Camilla Panhard « No women’s land », jeudi 10 mars 2015, animée par Camilla Panhard et Yvon Le Bot.

Camilla Panhard est une journaliste indépendante ayant effectué de nombreux voyages en Amérique latine. Spécialiste des questions relatives à la migration et à la condition des femmes, ayant réalisé plusieurs reportages sur le Mexique, elle a partagé la vie des femmes migrantes d’Amérique centrale, transformées en marchandises pour les passeurs et les cartels mexicains Continuer de lire « « No women’s land », Camilla Panhard »

L’Amazonomachie, le futur de la contre-insurrection ? Une étude des Jegertroppen, les femmes commando de l’armée norvégienne

Au cours d’un passage de L’Ethiopide, une épopée du Cycle troyen, une troupe d’Amazones engage le combat contre les Grecs sous les murs de Troie. Leur reine, Penthésilée, affronte Achille. Après un long combat, elle est tuée par le Thessalien. Face à son acte et reconnaissant la bravoure de la guerrière, Achille cesse le combat et la bataille prend fin. Pendant quelques temps la guerre de Troie est figée, les belligérants rendant hommage à la reine défunte. A n’en pas douter, leur attitude aurait été toute différente si un homme était tombé sous les coups d’Achille. Ce n’est pas seulement en leur qualité de guerrières exceptionnelles, mais bien en tant que femmes que les Amazones ont, l’espace d’un instant, infléchi le déroulement de la guerre. Malheureusement, dans cette épopée c’est par son sacrifice que ce commando féminin a accompli un pareil exploit. Si tel funeste exemple n’est que peu enviable, la logique d’employer des femmes, en tant que femmes, sur le champ de bataille afin de remporter la victoire, reste d’une actualité mordante. Continuer de lire « L’Amazonomachie, le futur de la contre-insurrection ? Une étude des Jegertroppen, les femmes commando de l’armée norvégienne »

Malgré les promesses de Shinzo Abe, les Japonaises toujours en proie au harcèlement au travail

Selon un rapport établi en mars 2016 par le ministère de la Santé japonais, près d’un tiers des femmes japonaises ont été harcelées sexuellement sur leur lieu de travail. Plus de la moitié de ces femmes disent avoir été sujettes à des commentaires sur leur apparence, âge et autres caractéristiques physiques. Les victimes disent notamment avoir été continuellement poussées à avoir des relations sexuelles ou touchées de façon inappropriée et les patrons de ces femmes sont le plus souvent à l’origine de ces sollicitations. Le rapport révèle également la réticence de ces femmes à porter plainte, la plupart d’entre elles ont dit souffrir en silence. Continuer de lire « Malgré les promesses de Shinzo Abe, les Japonaises toujours en proie au harcèlement au travail »