Désenclaver l’Afrique des Grands Lacs – les défis de l’Afrique de l’Est

Rares sont les pays qui ne se sont pas construits autour des échanges maritimes et portuaires, sources, semble-t-il, inépuisables de commerce international et d’enrichissement national. Cependant, certains pays ne disposant d’aucun accès direct à la mer se sont bien constitués, formant ainsi des enclaves territoriales au sein de continents tout entiers. C’est le cas notamment de l’Ouganda, du Burundi et du Rwanda. Regroupés par une expression communément acceptée « d’Afrique des Grands Lacs », ces territoires d’Afrique centre-orientale, loin des mers et des océans, sont qualifiés d’interlacustres [1]. Rassemblés ainsi par une structuration géographique relativement abstraite, ces territoires « d’entre les lacs », bien que l’imaginaire collectif puisse parfois en faire une construction géographique fantasmée, sont pourtant des territoires aux situations géopolitiques extrêmement complexes.  Continuer de lire « Désenclaver l’Afrique des Grands Lacs – les défis de l’Afrique de l’Est »

Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

A l’occasion du 50e anniversaire de l’Union africaine (héritière de l’Organisation de l’unité africaine) en mai 2013, les dirigeants africains ont signé une déclaration qui réaffirmait le projet panafricain. C’est au titre de cette vision politique qu’a été adopté l’Agenda 2063, vaste programme de développement de l’Afrique sur une période de 50 ans. Parmi les « aspirations » de ce document, on retrouve la volonté d’une « Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement durable » et d’un « continent intégré » notamment par le biais d’infrastructures mondiales. L’UA en fait le pari : la coopération à toutes les échelles permettra de résoudre des défis communs à l’ensemble des pays du continent, tels que la modernisation des infrastructures, la garantie pour tous d’un accès aux ressources et à des énergies principalement renouvelables (ou produites selon cette logique), une croissance pérenne et équitable. Continuer de lire « Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ? »

Éthiopie- Érythrée, début de pourparlers historiques

Un vent d’apaisement souffle enfin sur la Corne de l’Afrique. Pour la première fois depuis le début des hostilités en 1998, Asmara envoie une délégation de haut niveau en Éthiopie. La délégation, conduite par le ministre des Affaires étrangères Osman Saleh est arrivée le 26 juin 2018 dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour des pourparlers sur la fin du conflit. Cette visite fait suite à … Continuer de lire Éthiopie- Érythrée, début de pourparlers historiques

Les conflits climatiques, quelle réalité ?

Dans son livre Effondrement paru en 2005, Jared Diamond analysait les facteurs qui ont pu conduire à l’effondrement de civilisations prospères dans l’histoire, et mettait notamment en avant le facteur du changement environnemental. Il invitait également à réfléchir sur les conséquences du changement climatique et à la manière dont réagissent nos sociétés.

On peut lire de plus en plus d’articles liant des conflits récents aux changements environnementaux, qui vont parfois jusqu’à exprimer une causalité presque directe entre le changement climatique et la survenue d’un conflit. Quel est l’état de la recherche scientifique sur le sujet ?
Continuer de lire « Les conflits climatiques, quelle réalité ? »

La « création » géopolitique d’une langue africaine nationale : le cas du swahili

« L’une des tâches fondamentales de la géographie est l’étude des interactions spatiales entre des phénomènes qui sont analysés par des sciences très différentes les unes des autres » écrit Yves Lacoste dans La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre (2014). En conjuguant linguistique, anthropologie et sociologie politique, cet article met en évidence une dynamique de formation du national en s’appuyant sur l’exemple … Continuer de lire La « création » géopolitique d’une langue africaine nationale : le cas du swahili