Viktor Orbán et la politique étrangère hongroise

Depuis quelques mois, et particulièrement dans cette période pré-électorale, la presse européenne analyse les rapports de force entre les États membres de l’Union européenne en présentant la Hongrie « illibérale » et populiste de Viktor Orbán comme opposée à la France d’Emmanuel Macron, chantre d’un mouvement libéral pro-européen en faveur d’une intégration plus poussée.

Cette opposition a été largement construite par les intéressés eux-mêmes. Le 28 août 2018, lorsque Viktor Orbán rend visite à Matteo Salvini, ce dernier affirme qu’Emmanuel Macron est le « chef du parti des pro-migrants ». Le lendemain, le Président français accepte le défi et confirme être leur adversaire politique en vue des prochaines élections européennes [1]. Continuer de lire « Viktor Orbán et la politique étrangère hongroise »

La Hongrie de Viktor Orban, nouvel épisode

 

Mardi 4 avril à Budapest, par 123 voix pour, 38 voix contre et 38 abstentions, les députés de l’Assemblée nationale ou Diète hongroise ont adopté le texte de loi interdisant aux universités non européennes de délivrer des diplômes aux étudiants hongrois et internationaux sans accord bilatéral entre la Hongrie et leur pays d’origine. Les licences délivrées par les instituts d’enseignement étrangers ne disposant pas de campus dans leur pays d’origine ne seraient plus reconnues. Continuer de lire « La Hongrie de Viktor Orban, nouvel épisode »

Vie et mort d’un État, retour sur la disparition pacifique de la Tchécoslovaquie (II)

Classe Internationale a décidé de se pencher sur un épisode pacifique de dissolution étatique, celui de la Tchécoslovaquie. Deuxième article d’une série qui souhaite étudier les différentes composantes du « divorce de velours », celui-ci s’intéresse aux inégalités politiques et économiques qui ont marqué la vie du pays. Premier article disponible : Considérations historiques derrière la fondation de l’État tchécoslovaque  Le 1er janvier 1993 a … Continuer de lire Vie et mort d’un État, retour sur la disparition pacifique de la Tchécoslovaquie (II)

Catherine Horel, Cette Europe qu’on dit centrale, Des Habsbourg à l’intégration européenne 1815-2004, Beauschesne, 2009

Catherine Horel, née à Paris en 1966, est une spécialiste de l’Europe centrale contemporaine. Elle est directrice de recherche au CNRS, membre de plusieurs équipes de recherche internationale. Elle enseigne depuis 1994 à l’université de Paris-I Panthéon Sorbonne. Spécialiste de la Hongrie, elle a soutenu une thèse sur les Juifs de Hongrie et a notamment publié une histoire de Budapest (1999) et une biographie de … Continuer de lire Catherine Horel, Cette Europe qu’on dit centrale, Des Habsbourg à l’intégration européenne 1815-2004, Beauschesne, 2009