Avril Brisé d’Ismail Kadaré, une histoire de la vendetta albanaise

Né en 1936 dans le sud de l’Albanie, Ismaïl Kadaré parachève à Moscou, à l’institut Gorki, des études de lettres. En 1960, il se lance dans le journalisme et publie de la poésie. Son premier roman, Le Général de l’armée morte, paraît en 1970 en France. En 1996, il devient membre associé étranger de l’Académie des sciences morales et politiques. En 2005, il reçoit le Man Booker International Prize et, en 2009, le prix Prince des Asturies.

En 1980, il publie Avril Brisé, traduit en français en 1982 chez Fayard, souvent considéré comme le plus ethnologique des romans de Kadaré. Dans Avril brisé, Ismaïl Kadaré présente trois regards sur la tradition du Kanun dans le Plateau albanais. Ces trois regards, l’un de l’intérieur grâce à Bjorg, et les deux autres de l’extérieur grâce au couple de citadins Bessian et Diana, illustrent les différentes perceptions de la vendetta dans les années 1980, période fortement marquée par le communisme soviétique.

Continuer de lire « Avril Brisé d’Ismail Kadaré, une histoire de la vendetta albanaise »

La Russie et les Occidentaux depuis 1991

Entre le 9 novembre 1989, qui voit le mur de Berlin céder, et le 25 décembre 1991, date qui marque la fin de l’URSS, l’ordre mondial structuré en deux blocs, figé par la Guerre froide pendant près de 45 ans, disparaît. Le bloc soviétique implose: d’une part, les pays satellites d’Europe de l’Est regagnent leur indépendance et d’autre part, l’Union soviétique se délite sous l’emprise de tensions politiques, économiques et sociales. Quinze Etats naissent, dont la Fédération de Russie et se rassemblent dans une nouvelle communauté, la CEI[1]. La Russie, héritière de l’Empire russe et de l’URSS, s’étend depuis 1991 sur plus de 17 millions de km2, de l’Europe à l’Extrême-Orient, et dispose d’importantes ressources naturelles ainsi que d’une population multiethnique mais vieillissante. Après la chute de l’URSS, la Russie se retrouve face à des défis colossaux : elle doit régénérer son économie, choisir un nouveau système politique, redéfinir son identité nationale et son positionnement international. Continuer de lire « La Russie et les Occidentaux depuis 1991 »

Vie et mort d’un État, retour sur la disparition pacifique de la Tchécoslovaquie (II)

Classe Internationale a décidé de se pencher sur un épisode pacifique de dissolution étatique, celui de la Tchécoslovaquie. Deuxième article d’une série qui souhaite étudier les différentes composantes du « divorce de velours », celui-ci s’intéresse aux inégalités politiques et économiques qui ont marqué la vie du pays. Premier article disponible : Considérations historiques derrière la fondation de l’État tchécoslovaque  Le 1er janvier 1993 a … Continuer de lire Vie et mort d’un État, retour sur la disparition pacifique de la Tchécoslovaquie (II)

Catherine Horel, Cette Europe qu’on dit centrale, Des Habsbourg à l’intégration européenne 1815-2004, Beauschesne, 2009

Catherine Horel, née à Paris en 1966, est une spécialiste de l’Europe centrale contemporaine. Elle est directrice de recherche au CNRS, membre de plusieurs équipes de recherche internationale. Elle enseigne depuis 1994 à l’université de Paris-I Panthéon Sorbonne. Spécialiste de la Hongrie, elle a soutenu une thèse sur les Juifs de Hongrie et a notamment publié une histoire de Budapest (1999) et une biographie de … Continuer de lire Catherine Horel, Cette Europe qu’on dit centrale, Des Habsbourg à l’intégration européenne 1815-2004, Beauschesne, 2009

Entre opportunités professionnelles et grandes multinationales, petit guide d’un expatrié à Bratislava.

Expatrié depuis près de 10 mois à Bratislava, j’écris cet article à destination des jeunes diplômés qui galèrent pour démarrer leur carrière. Si toi aussi tu en as assez des difficultés du marché du travail français et que tu souhaites commencer une carrière à l’international… Bratislava est LA ville pour se lancer Jeune diplômé du Magistère de Relations Internationales et Action à l’Étranger, j’ai fait … Continuer de lire Entre opportunités professionnelles et grandes multinationales, petit guide d’un expatrié à Bratislava.