Désenclaver l’Afrique des Grands Lacs – les défis de l’Afrique de l’Est

Rares sont les pays qui ne se sont pas construits autour des échanges maritimes et portuaires, sources, semble-t-il, inépuisables de commerce international et d’enrichissement national. Cependant, certains pays ne disposant d’aucun accès direct à la mer se sont bien constitués, formant ainsi des enclaves territoriales au sein de continents tout entiers. C’est le cas notamment de l’Ouganda, du Burundi et du Rwanda. Regroupés par une expression communément acceptée « d’Afrique des Grands Lacs », ces territoires d’Afrique centre-orientale, loin des mers et des océans, sont qualifiés d’interlacustres [1]. Rassemblés ainsi par une structuration géographique relativement abstraite, ces territoires « d’entre les lacs », bien que l’imaginaire collectif puisse parfois en faire une construction géographique fantasmée, sont pourtant des territoires aux situations géopolitiques extrêmement complexes.  Continuer de lire « Désenclaver l’Afrique des Grands Lacs – les défis de l’Afrique de l’Est »

Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

A l’occasion du 50e anniversaire de l’Union africaine (héritière de l’Organisation de l’unité africaine) en mai 2013, les dirigeants africains ont signé une déclaration qui réaffirmait le projet panafricain. C’est au titre de cette vision politique qu’a été adopté l’Agenda 2063, vaste programme de développement de l’Afrique sur une période de 50 ans. Parmi les « aspirations » de ce document, on retrouve la volonté d’une « Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement durable » et d’un « continent intégré » notamment par le biais d’infrastructures mondiales. L’UA en fait le pari : la coopération à toutes les échelles permettra de résoudre des défis communs à l’ensemble des pays du continent, tels que la modernisation des infrastructures, la garantie pour tous d’un accès aux ressources et à des énergies principalement renouvelables (ou produites selon cette logique), une croissance pérenne et équitable. Continuer de lire « Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ? »

La « création » géopolitique d’une langue africaine nationale : le cas du swahili

« L’une des tâches fondamentales de la géographie est l’étude des interactions spatiales entre des phénomènes qui sont analysés par des sciences très différentes les unes des autres » écrit Yves Lacoste dans La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre (2014). En conjuguant linguistique, anthropologie et sociologie politique, cet article met en évidence une dynamique de formation du national en s’appuyant sur l’exemple … Continuer de lire La « création » géopolitique d’une langue africaine nationale : le cas du swahili

Résumé de l’actualité internationale – Été 2015.

Cette séance de rattrapage sur l’actualité internationale de cet été vous est offerte par Pierre Verluise sur son site Diploweb. Cet article est rédigé par Axelle Degans, professeure de chaire supérieure et agrégée d’histoire.       Dans l’ordre y sont abordés les thèmes suivants : -Les crises grecque et migratoire et les défis qu’elles posent à l’Union européenne. -Le dénouement de l’affaire des Mistrals entre la France … Continuer de lire Résumé de l’actualité internationale – Été 2015.

Retour sur les relations somali-kényanes : comment expliquer les attentats de Garissa au Kenya ?

 Depuis le 2 avril, le Kenya est un pays meurtri : 148 personnes, dont 142 étudiants de l’Université de Garissa, dans le Nord-Est du pays, ont été abattus en quelques heures par un commando djihadiste. En s’attaquant à des jeunes, le groupe terroriste s’attaque au cœur de la population kényane. Dans la nuit, les étudiants ont été surpris dans leur sommeil, chassés impitoyablement et triés en fonction de leur religion avant d’être abattus ou épargnés. Continuer de lire « Retour sur les relations somali-kényanes : comment expliquer les attentats de Garissa au Kenya ? »