Le trafic de déchets toxiques en Somalie : sur les traces d’une catastrophe humaine et environnementale silencieuse (II)

 

PARTIE II : Les conditions d’enquête et d’existence du trafic

Depuis les années 1990, différentes investigations ont prouvé l’existence de déchets toxiques, voire radioactifs, sur la côte somalienne. Ces déchets seraient importés depuis les puissances occidentales par des organisations mafieuses, avec la complicité de d’hommes politiques italiens et somaliens. Cet article est la suite d’un article écrit précédemment (partie I : l’organisation du trafic) et détaille les conditions d’enquête et d’existence d’un tel trafic : comment est-il rendu possible, et pourquoi reste-t-il tant de zones d’ombre à ce sujet ? Continuer de lire « Le trafic de déchets toxiques en Somalie : sur les traces d’une catastrophe humaine et environnementale silencieuse (II) »

Publicités

Le trafic de déchets toxiques en Somalie : sur les traces d’une catastrophe humaine et environnementale silencieuse (I)

 

PARTIE I : L’organisation du trafic

« Nous parlons de l’un des phénomènes criminels les plus sophistiqués et inquiétants de notre histoire récente », déclarait en 2009 un homme politique italien[1] à propos d’un possible trafic de déchets en Somalie. Depuis les années 1990, différentes investigations ont été menées et ont prouvé l’existence de déchets toxiques et même radioactifs sur les côtes somaliennes. La Somalie serait ainsi depuis les années 1980 la destination finale de déchets provenant des puissances occidentales et serait au cœur d’un trafic mêlant l’Etat et des groupes armés somaliens, la mafia calabraise (la ‘Ndrangheta), voire les Etats-Unis et des hommes politiques italiens. Continuer de lire « Le trafic de déchets toxiques en Somalie : sur les traces d’une catastrophe humaine et environnementale silencieuse (I) »

Kigali, ville verte : stratégie nationale d’urbanisation pour une ville durable

La Vision 2020 pour le Rwanda résulte de réflexions menées entre 1997 et 2000, et vise, selon les mots du président rwandais Paul Kagamé, à transformer le pays « en un pays à revenu intermédiaire où les Rwandais jouissent d’une meilleure santé, sont plus éduqués et plus prospères de façon générale ». Six piliers sont identifiés pour atteindre cet objectif : la bonne gouvernance et la gestion efficiente des affaires publiques, un capital humain qualifié, un secteur privé dynamique, des infrastructures de qualité, ainsi qu’une agriculture et un modèle d’élevage modernes. L’urbanisation du pays et le développement de la ville de Kigali s’inscrivent au cœur de ce plan directeur ambitieux. Le développement de la capitale rwandaise, en plus de répondre au besoin de croissance économique du pays, sert aussi un objectif politique et social d’unité nationale après le génocide de 1994.

Continuer de lire « Kigali, ville verte : stratégie nationale d’urbanisation pour une ville durable »

L’Ukraine dans la nouvelle Europe (II) : l’Ukraine et sa sécurité

 

Le livre coordonné par Gilles Lepesant a été rédigé au moment où la Révolution orange (2004) éclatait en Ukraine. L’Ukraine dans la nouvelle Europe a pour ambition d’aller au-delà du discours sur la division binaire de l’Ukraine, entre un Ouest ukrainophone qui regarderait vers l’Europe et un Est russophone qui voudrait conserver son lien de protection avec le grand voisin russe, pour se demander sur quelles fondations a pu se construire une identité ukrainienne propre, où coexistent les différentes ethnies linguistiques, minorités et confessions religieuses, et dans quel sens se pense l’Ukraine. L’ouvrage cherche à montrer comment la société ukrainienne va essayer de dépasser ces différences.

Nous vous proposons aujourd’hui la deuxième partie de cette série de trois articles, consacrée aux défis de la politique de sécurité ukrainienne. Continuer de lire « L’Ukraine dans la nouvelle Europe (II) : l’Ukraine et sa sécurité »

« Faux médicaments » : Chine-Afrique, la mondialisation d’un trafic

« Ne pas prendre de médicament vaut mieux que prendre celui prescrit par un médecin médiocre. »  Proverbe chinois   Devant cette crainte des médicaments ce sont les « faux médicaments » qui sont aujourd’hui décriés. Néanmoins, ce concept a toujours été mal défini, désignant parfois seulement les médicaments contrefaits, parfois les médicaments vendus en contrebande ou encore les médicaments interdits dans certains pays. Nous retiendrons ici la définition … Continuer de lire « Faux médicaments » : Chine-Afrique, la mondialisation d’un trafic