Le dromadaire de Hollande

Le dromadaire offert par les officiels maliens à François Hollande a fini sa vie en tajine.

N’ayant pu ramener son cadeau après sa visite au Mali en février, il avait été décidé de laisser le dromadaire du président à une famille locale en attendant la mise en œuvre des moyens logistiques nécessaires au rapatriement et la fin de la recherche d’une place dans un zoo.

L’animal en question ayant été mangé par sa famille d’accueil, un autre dromadaire « plus beau et plus gros », selon les propos d’un officiel malien anonyme, sera offert à François Hollande et envoyé à Paris.

Cette information insolite a été traitée dans de nombreux articles de la presse étrangère qui y ont vu une situation comique malgré la mort d’un animal. Ils n’ont pu, également, s’empêcher d’évoquer les difficultés que rencontre actuellement François Hollande, l’article de The Independant commençant par « Finally some good news for President François Hollande ».1

Depuis l’annonce de l’intervention au Mali qui avait érigé la France en « symbole du monde libre » selon Newsweek2, force est de constater que cette première bonne impression s’est évaporée. Les médias étrangers voient aujourd’hui en Hollande, non plus l’homme courageux ayant décidé de lutter contre le terrorisme, mais un président qui fait face au mois le plus difficile depuis son élection, naviguant entre l’affaire Cahuzac et une possible crise de régime, la question du mariage pour tous, un taux de chômage approchant les 10%, et un taux d’opinions négatives de 70% selon le dernier baromètre Ipsos.

La situation au Mali s’avère elle aussi plus compliquée qu’initialement présentée par François Hollande. Le retrait français, qui a débuté symboliquement mardi 9 avril avec le retour d’une centaine de soldats français sur les 4000 engagés sur place, ne sera pas total avant une durée indéterminée. D’autant plus que les combats contre AQMI sont encore à l’ordre du jour, et que la France, bien qu’ayant insisté sur son envie de passer le relais aux troupes maliennes, a proposé à l’ONU la mise en place d’une force permanente d’un millier d’hommes.

Par Sacha Madar, étudiant en Relations Internationales à l’ILERI

1 http://www.independent.co.uk/news/world/europe/mali-presents-franois-hollande-with-a-new-camel-after-the-first-one-was-eaten-by-the-family-caring-for-it-8567811.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s