Provoquez, il en restera toujours quelque chose

Dernière provocation en date de la part de l’un de nos amis britanniques : les déclarations d’Andy Street, le très influent PDG de la chaîne de magasins John Lewis, qui a qualifié (entre autres) lors de son passage à Paris la France de « sclérosée » et « finie ». De quoi faire parler de lui et relancer les anciennes velléités entre les frog eaters et la perfide Albion. Si ces propos sont clairement destinés à irriter le voisin français – lequel, d’ailleurs, monte immédiatement au créneau pour défendre son « honneur » -, ils sont également révélateurs de l’importance qu’accordent toujours les Britanniques à la France. Que cela passe par des moqueries faciles, basses et finalement sans grande incidence réelle, ne nous empêchera pas de continuer à considérer les Britanniques comme nos alliés et amis.

http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203829688746-pour-le-patron-de-john-lewis-a-londres-la-france-est-finie-1049700.php

ClasseInternationale

Sur un sujet similaire

Les politiques de sécurité alimentaire en Europe communautaire et en Chine populaire depuis les années 1980

Les politiques de sécurité alimentaire en Europe communautaire et en Chine populaire depuis les années 1980

Covid-19, pandémie de la pauvreté

Covid-19, pandémie de la pauvreté

Le Forum de Macao: la Chine et le monde lusophone

Le Forum de Macao: la Chine et le monde lusophone

PART 2: A Proxy War: Lybia from chaos to war

PART 2: A Proxy War: Lybia from chaos to war

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *