Les espoirs perdus des Printemps arabes

En 2011, le monde entier regardait avec attention la révolte populaire qui naissait en Tunisie et embrasait tout le Maghreb et le Moyen-Orient. Ces foyers d’autocraties semblaient enfin rompre avec leurs vieux démons et s’ouvrir à plus de liberté et de démocratie. Plus de 9 ans après l’immolation du vendeur ambulant Mohammed Bouazizi, qui a signé le début des Printemps arabes, ces belles promesses se sont envolées.  

Continuer de lire « Les espoirs perdus des Printemps arabes »

Quelle place pour la France en Arctique ? Tour d’horizon des intérêts stratégiques français dans cette région polaire

L’actualité récente en Arctique ne se résume pas à la proposition déconcertante de Donald Trump d’un éventuel achat du Groenland au Danemark en août dernier, ni aux suspicions de détournement des fonds alloués à l’ancienne ambassadrice des pôles, Ségolène Royal. Si ces informations font la une des gros titres, il en est d’autres, non moins intéressantes, qui pourraient susciter notre attention. Ainsi, du 9 au 13 décembre dernier, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères accueillait l’Arctic Week 2019, une conférence internationale dédiée aux enjeux contemporains en Arctique organisée par le CEARC (1). Ce fut l’occasion d’étudier tant les questions environnementales et climatiques que sociales, politiques ou internationales, en impliquant, au-delà des scientifiques, chercheurs et responsables politiques, des étudiants et surtout les peuples autochtones, souvent délaissés des questionnements récents à propos de l’Arctique. 

Cet évènement est symptomatique du regain d’intérêt que connaît la région ces dernières années. L’Arctique polarise à lui seul de nombreux questionnements sur l’avenir du monde et des relations internationales : réchauffement climatique, commerce international, multilatéralisme, préservation de la biodiversité, recherche scientifique, etc.

Continuer de lire « Quelle place pour la France en Arctique ? Tour d’horizon des intérêts stratégiques français dans cette région polaire »

Quel avenir pour le Mozambique ?

Destination bien souvent méconnue, le Mozambique est un pays qui s’étend le long de la côte orientale de l’Afrique australe. Fort d’un territoire de 800 000 km carrés et de plus de 27 millions d’habitants, ce pays est en passe de devenir une puissance africaine incontournable grâce aux innombrables ressources ─ notamment énergétiques ─ dont il dispose. Depuis quelques années, le Mozambique a su miser sur son potentiel d’envergure pour se relever d’un passé difficile, marqué à la fois par les abus de la colonisation portugaise ainsi que par les affres d’une guerre civile dévastatrice. En outre, par sa position stratégique, le territoire mozambicain s’est imposé comme un lieu de passage privilégié par lequel transite une part non négligeable des flux commerciaux mondiaux. Dès lors, les ressources du Mozambique sont l’objet de la convoitise de nombreuses puissances, à l’image de la Russie, du Brésil ou de la France, qui cherchent à s’implanter durablement dans le pays et à faire de celui-ci un partenaire économique de choix. Continuer de lire « Quel avenir pour le Mozambique ? »

The Path to Scottish Independence: from the Treaty of Union to the Brexit fiasco

 “May she sedition hush; And like a torrent rush; Rebellious Scots to crush; God save the Queen”. Thus, ends one of the most famous anthems in the world, that of the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland. Though it may seem merely symbolic, Scotland is here, at the heart of British identity, intimately associated with the ideas of rebellion and dissidence, seditious habits that must be systematically repressed. The political context of Brexit has given the already historically tense – to say the least – Anglo-Scottish relations a dramatic turn: will Scotland remain part of the United Kingdom?  Continuer de lire « The Path to Scottish Independence: from the Treaty of Union to the Brexit fiasco »

Tensions entre le Japon et la Corée du Sud : aux origines de la discorde

« 고래 싸움에 새우등 터진다 » ou « Quand les baleines chahutent, les crevettes en ont le dos rompu ». Ce proverbe résume parfaitement l’histoire de la Corée, cette crevette parmi les baleines que sont la Chine, le Japon et la Russie. Ces grandes nations se sont toujours battues pour établir leur influence sur la péninsule coréenne et ainsi rebattre les cartes de la région à leur avantage. Au XXe siècle, c’est le Japon impérial qui réussit à s’imposer après maints efforts en faisant signer aux Coréens un traité mettant en place un protectorat en 1905 puis un traité d’annexion en 1910. C’est le début d’une domination de quarante ans qui prendra fin avec la chute du régime militaire japonais en 1945.

Continuer de lire « Tensions entre le Japon et la Corée du Sud : aux origines de la discorde »