L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III)

Le 15 mars 2018, la Syrie est entrée dans sa huitième année de guerre civile, celle-ci ayant débuté le 15 mars 2011, prenant corps dans les mouvements de révolte qui se généralisent dans le monde arabe sous le nom de « Printemps arabes » . En sept ans, le conflit avait déjà fait plus de 353 000 victimes. Dès 2012, les conférences de la paix à Genève organisées sous l’égide des Nations Unies ont eu pour objectif de trouver une solution politique au conflit syrien. Continuer de lire « L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III) »

Kofi Annan, l’homme qui a rapproché les Nations Unies et les peuples

Le 18 août 2018, à l’âge de 80 ans, l’ancien Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) Kofi Annan est décédé. Il fut le septième Secrétaire général de l’organisation promouvant le maintien de la paix et le premier à se démarquer en tant que figure tutélaire. Il est également le premier Secrétaire général originaire d’Afrique sub-saharienne, né au Ghana. En 1997, il entame son … Continuer de lire Kofi Annan, l’homme qui a rapproché les Nations Unies et les peuples

Aux origines de l’Organisation de l’Etat Islamique

Le Califat islamique autoproclamé d’Abou Bakr al-Baghdadi voit le jour au Moyen-Orient le 29 Juin 2014, dans une des zones les plus scrutées de la planète. Pourtant, l’avènement de l’Organisation de l’Etat Islamique (OEI) n’est pas surprenante et se profilait depuis longtemps dans une zone sous influence d’Al Qaïda et de groupes islamistes extrémistes d’inspiration similaire. Aujourd’hui, elle a posé les fondements d’un véritable proto-Etat, autour d’une administration viable, d’un territoire plus ou moins défini, mais surtout d’une idéologie basée sur une répression aussi violente que systématique. Or, si elle venait à subsister et à se développer envers opposants puissants et alliés tribaux incertains parmi les sunnites, l’OEI pourrait, selon Gérard Fellous, devenir le « premier système totalitaire islamique de l’époque contemporaine ». Continuer de lire « Aux origines de l’Organisation de l’Etat Islamique »

ALEP ou l’enterrement de la dignité internationale

Au vu du nombre d’articles qui ont été publiés ces deux dernières semaines, il s’agit ici de rassembler les articles les plus pertinents dans leur analyse et par les témoignages qu’ils peuvent apporter des habitants d’Alep Est. Continuer de lire « ALEP ou l’enterrement de la dignité internationale »

La Turquie de l’AKP face à la crise syrienne : une étape charnière ?

Le jeudi 5 mai dernier, après la réunion du Comité central de direction de son parti, le Premier ministre turc a annoncé sa démission. C’est ainsi que le dimanche 22 mai, Ahmet Davutoğlu, principal théoricien de la politique étrangère turque de l’AKP (1), a remis sa démission au congrès exceptionnel du parti. Cette crise politique interne dévoile un refroidissement des relations entre le Président et son Premier ministre depuis que ce dernier a pris de plus en plus de place dans le paysage politique national et international, notamment sur la question syrienne. En effet, la presse affirme que c’est Davutoğlu qui, sans s’être concerté avec le Président Erdoğan, aurait proposé à la chancelière allemande, Angela Merkel, que la Turquie reprenne tous les migrants arrivés en Grèce depuis le 20 mars. C’est donc que la crise des réfugiés et plus globalement la crise syrienne ont leur importance dans l’orientation de la Turquie actuelle tant au niveau national que régional et international. Cette crise est l’occasion pour la Turquie de s’essayer à une multiplicité de rôles combinés à un comportement et une rhétorique de « réaction »: c’est une situation que la Turquie « subit » malgré sa volonté de mener une politique pro-active. Continuer de lire « La Turquie de l’AKP face à la crise syrienne : une étape charnière ? »