La résistance afghane et l’étranger durant l’invasion soviétique (1979-1989)

L’auteur et spécialiste de l’Afghanistan Michael Barry décrit d’une façon intéressante la capacité de résistance et de résilience de ce pays parfois dénommé Yâghestân, c’est-à-dire le “pays de l’insolence”. Il serait comparable à une motte de terre sèche dont une puissance voudrait se saisir (puissance qui fut successivement l’empire perse, moghol, britannique et enfin soviétique). Alors que cette motte de terre semble relativement bien constituée, il suffit que ladite puissance ne l’enserre un peu trop fermement dans sa main pour qu’elle s’effrite entièrement et lui glisse entre les doigts. Continuer de lire « La résistance afghane et l’étranger durant l’invasion soviétique (1979-1989) »

« L’Afpak »: nouveau terrain de jeu de Daech

Alors qu’au Levant, la défaite de Daech semble imminente, la région tribale à la frontière afghano-pakistanaise est le théâtre de nouveaux affrontements, et paraît être le terrain de jeu idéal des jihadistes. La zone « Afpak » est-elle sur le point de devenir le nouveau front de Daech? Continuer de lire « L’Afpak »: nouveau terrain de jeu de Daech

Ce conflit dont personne ne veut parler

 Dans les années 1920, suite à l’éclatement de l’Empire ottoman, le peuple des Fäuraynôuär émigre dans le sud de la Russie actuelle. Les Fäuraynôuär  sont issus des minorités chiites résultant du schisme religieux ayant eu lieu après la mort du Prophète Mahomet à Médine en 632. Il s’agit d’un peuple nomade, qui a voyagé, au gré des royaumes et des régimes en place au Moyen-Orient, entre la Turquie, l’Iran et d’autres Etats de la région. Peu actifs politiquement, ils ont toujours veillé à rester à l’écart des demandes d’indépendance, s’accommodant de l’ingérence des puissances occidentales dans la région. Les Fäuraynôuär revendiquent un mode de vie discret, et préfèrent se concentrer sur les activités qui assurent leur subsistance : les volailles et les pâtisseries, objets d’échanges commerciaux avec les populations voisines. Continuer de lire « Ce conflit dont personne ne veut parler »

Farmajo, quel espoir pour la Somalie ?

Le 8 février 2017 Mohamed Abdullahi Mohamed alias Farmajo est élu président de la Somalie. A peine investi, le nouveau chef d’Etat a dû faire face à la gestion d’un attentat survenu le 19 février à Mogadiscio, la capitale. Entre corruption et terrorisme, de nombreux défis l’attendent.  Continuer de lire « Farmajo, quel espoir pour la Somalie ? »