L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III)

Le 15 mars 2018, la Syrie est entrée dans sa huitième année de guerre civile, celle-ci ayant débuté le 15 mars 2011, prenant corps dans les mouvements de révolte qui se généralisent dans le monde arabe sous le nom de « Printemps arabes » . En sept ans, le conflit avait déjà fait plus de 353 000 victimes. Dès 2012, les conférences de la paix à Genève organisées sous l’égide des Nations Unies ont eu pour objectif de trouver une solution politique au conflit syrien. Continuer de lire « L’échec d’une médiation internationale dans la résolution des Printemps arabes. Le cas de la Syrie (I/III) »

Publicités

Faut-il payer les rançons des otages français ?

D’un point de vue moral et éthique, peut-on mettre un prix sur une vie humaine pour la récupérer ? On ne peut pas abandonner à un groupe terroriste des personnes dont la vie est en jeu, alors qu’il existe une solution financière (a priori simple) pour les sauver. Toutefois, il n’est pas éthique et moral de mettre un prix sur une vie humaine pour « l’échanger » comme un bien. Continuer de lire « Faut-il payer les rançons des otages français ? »

Faut-il payer les rançons des otages français ?

D’un point de vue moral et éthique, peut-on mettre un prix sur une vie humaine pour la récupérer ? On ne peut pas abandonner à un groupe terroriste des personnes dont la vie est en jeu, alors qu’il existe une solution financière (a priori simple) pour les sauver. Toutefois, il n’est pas éthique et moral de mettre un prix sur une vie humaine pour « l’échanger » comme un bien. Continuer de lire « Faut-il payer les rançons des otages français ? »

Extrême droite en Europe : la fin de l’exception espagnole ?

Le 7 octobre 2018, le parti Vox de Santiago Abascal  a organisé un grand meeting réunissant plus de 10 000 personnes à Madrid. Les idées qu’il véhicule sont assez classiques des partis européens  d’extrême droite : discours europhobes, opposition à l’immigration, renouvellement de la classe politique, lutte contre la corruption ainsi que nationalisme . La crise économique qui a très lourdement frappé l’Espagne en 2011, ainsi que l’accueil de 40 000 migrants depuis le début de l’année expliquent cette popularité nouvelle de ce parti, dont la création remonte à 2013.  Pourtant Vox est un ovni dans le paysage politique espagnol, et ce pour deux raisons : le fait qu’il soit d’extrême droite et son discours centraliste.
Continuer de lire « Extrême droite en Europe : la fin de l’exception espagnole ? »

L’Italie, son budget 2019 et l’avenir de l’Europe

L’Italie est de nouveau à la une. Alors que la Commission européenne et le gouvernement de Giuseppe Conte étaient parvenus à un compromis sur le projet de budget italien 2019 (permettant ainsi à Rome d’échapper pour l’instant à une procédure disciplinaire pour déficit excessif), de nouvelles tensions sont apparues ces dernières semaines. Le rappel de l’ambassadeur de France pour consultations l’illustre bien : la crise politique actuelle dépasse la mise en cause du multilatéralisme. Pour comprendre la toile de fond de la situation en Italie, Classe Internationale vous propose donc de vous replonger dans les soubresauts du dernier semestre de 2018.

 

La crise que traverse l’Italie prend racine il y a environ vingt ans, avec l’adoption de l’euro. Crise économique et politique, elle met aujourd’hui l’Europe face à ses propres contradictions et invite à étudier de plus près les arguments des partis en présence.

Continuer de lire « L’Italie, son budget 2019 et l’avenir de l’Europe »