Le fait colonial: un élément déclencheur de l’idée européenne?

« Prenez le fardeau de l’Homme Blanc, Envoyez le meilleur de votre descendance, Promettez vos fils à l’exil, Pour servir les besoins de vos prisonniers ; Pour attendre sous un lourd harnais, Un peuple folâtre et sauvage, Vos peuples boudeurs, tout juste pris, Moitié démon et moitié enfant. » telles sont les rimes de l’appel de Rudyard Kipling à l’impérialisme américain en 1899. Continuer de lire « Le fait colonial: un élément déclencheur de l’idée européenne? »

Russie, l’envers du pouvoir

Marie Mendras est politologue au CNRS et au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI). Elle est également professeure à Sciences Po Paris où elle enseigne la politique étrangère russe au sein de la Paris School of International Affairs (PSIA).

Elle a été jusqu’en 1991 consultante au Centre d’Analyse et de Prévision du Ministère des Affaires Étrangères, puis de 1992 à 1998 consultante à la délégation aux Affaires Stratégiques du Ministère de la Défense. Cela lui a permis de nouer des liens avec des responsables politiques russes, des membres des élites, dont les témoignages font la richesse de ses recherches. Elle étudie ainsi le système politique russe, les élites et la société dans Russie l’envers du pouvoir, publié en 2008, après l’ « élection » de Medvedev aux présidentielles. Cette recherche a été complétée par la publication de Russian Politics. The Paradox of a Weak State en 2012.

Continuer de lire « Russie, l’envers du pouvoir »

Coûts et héritages de la deuxième guerre des Boers (1899-1902)

La deuxième guerre des Boers de 1899 à 1902 oppose les Boers (les Néerlandais, aussi appelés Afrikaners) et les colons britanniques, dans leur volonté de contrôler le territoire sud-africain. Bien que les Néerlandais soient des étrangers sur le sol sud-africain, ils sont considérés dans cette guerre comme les colonisés car ils se sont implantés bien avant les Britanniques. C’est donc une guerre entre deux camps … Continuer de lire Coûts et héritages de la deuxième guerre des Boers (1899-1902)

Google, Amazon, Facebook, Apple : la diplomatie est morte, vive la “techplomatie” !

« Bougez vite, cassez les choses. Si vous ne brisez rien sur votre passage c’est que vous ne bougez pas assez vite ». Cette affirmation de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, est-elle en train de toucher la diplomatie ? Ce secteur régalien par excellence semble aujourd’hui menacé par l’arrivée de nouveaux acteurs non étatiques : les firmes multinationales. Le ministère des Affaires Étrangères danois vient en effet d’innover en annonçant avec fierté la création d’un « ambassadeur digital » auprès des géants de l’économie numérique : les GAFA. Cet acronyme désormais répandu renvoie à Google, Amazon, Facebook et Apple, champions de la bourse américaine et pionniers dans leurs domaines respectifs[1].gafa Continuer de lire « Google, Amazon, Facebook, Apple : la diplomatie est morte, vive la “techplomatie” ! »

Les accords Sykes-Picot

Le 30 novembre 2016 s’est tenue à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) une conférence sur les accords Sykes-Picot de 1916. Henry Laurens, agrégé d’histoire, docteur d’État et professeur au Collège de France, a ainsi traité de façon générale du partage du Moyen-Orient et de la naissance des États modernes. Il a divisé son propos en plusieurs parties, que nous allons retranscrire ici.

Continuer de lire « Les accords Sykes-Picot »