Les primaires démocrates : un enjeu bien plus qu’américain

« Les valeurs fondamentales de cette nation, notre rang dans le monde, notre démocratie même, tout ce qui a fait l’Amérique, est en jeu ». C’est ainsi que Joe Biden, vice-président de Barack Obama pendant huit ans, a annoncé sur Twitter sa candidature à la Maison Blanche en avril dernier. Le décor est planté. Donald Trump est prévenu. 

Continuer de lire « Les primaires démocrates : un enjeu bien plus qu’américain »

Le Bilan de l’année 2019

Alors que nous entrons dans une nouvelle décennie déjà riche en rebondissements, Classe Internationale vous propose de revenir sur les grands événements qui ont marqué et structuré le monde en 2019 à travers ce bilan, établi par aires régionales. Continuer de lire « Le Bilan de l’année 2019 »

La « rééducation » des minorités religieuses du Xinjiang : absorption du terrorisme ou dernière étape d’effacement d’une culture ?

Danses, sports et rires : c’est une clameur joyeuse qui se dégage de l’unique vidéo enregistrée au sein d’un camp de « rééducation » des populations musulmanes de la région chinoise du Xinjiang, mise en ligne il y a deux semaines par Hu Xijin[1]. Depuis un mois, l’existence prouvée de ces infrastructures fait frémir la communauté internationale et un tel enregistrement aurait dû soulager. Toutefois, cette vidéo pourrait ne pas refléter l’expérience quotidienne des détenus : Hu Xijin n’est autre que l’éditeur du Global Times, journal d’État aux mains du Parti communiste chinois (PCC). C’est ce même journal qui rapportait au mois d’octobre la parole officielle du gouvernement : « Les programmes d’éducation au Xinjiang améliorent les opportunités de vie des apprentis et des familles. » Si certaines autorités internationales ont réclamé, sans succès, l’autorisation de visiter elles-mêmes ces camps, nombre d’organisations et de think tanks ont lancé leurs propres recherches.  Continuer de lire « La « rééducation » des minorités religieuses du Xinjiang : absorption du terrorisme ou dernière étape d’effacement d’une culture ? »

Casa Pueblo, une organisation de la base locale qui converse avec le global

A l’intérieur d’une maison rose de style colonial localisée sur le territoire d’une municipalité montagneuse de Porto Rico – Adjuntas – se trouve Casa Pueblo. Cette organisation fut créée en 1980 afin de mener la lutte contre un projet de mine à ciel ouvert qui devait s’installer sur le territoire de cette même municipalité et irrémédiablement dégrader l’environnement local. Mobilisant la population locale via diverses activités culturelles, de sensibilisation, d’évènements et de manifestations, Casa Pueblo obtint une première victoire en 1995 avec la décision du gouvernement portoricain d’interdire tout projet de mine ouverte sur l’île. A la suite de cette victoire, l’organisation profita de la dynamique pour s’affirmer comme un acteur local majeur, variant ses activités et propositions en direction de l’éducation, la culture, la lutte environnementale et la promotion de solutions énergétiques renouvelables, étant toujours animée d’un désir d’innovation améliorant le bien-être communautaire. Ainsi, bien que ses projets solaires soient toujours salués, son cofondateur, Alexis Massol-González explique qu’à « travers du solaire, nous agissons dans la pratique » et que l’innovation « se découvre plus tard ». Refusant l’idée de recevoir toute forme d’aide institutionnelle pour maintenir son indépendance d’idées, Casa Pueblo se définit par son fonctionnement selon un modèle d’autogestion communautaire.

Continuer de lire « Casa Pueblo, une organisation de la base locale qui converse avec le global »

Russie, l’envers du pouvoir

Marie Mendras est politologue au CNRS et au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI). Elle est également professeure à Sciences Po Paris où elle enseigne la politique étrangère russe au sein de la Paris School of International Affairs (PSIA).

Elle a été jusqu’en 1991 consultante au Centre d’Analyse et de Prévision du Ministère des Affaires Étrangères, puis de 1992 à 1998 consultante à la délégation aux Affaires Stratégiques du Ministère de la Défense. Cela lui a permis de nouer des liens avec des responsables politiques russes, des membres des élites, dont les témoignages font la richesse de ses recherches. Elle étudie ainsi le système politique russe, les élites et la société dans Russie l’envers du pouvoir, publié en 2008, après l’ « élection » de Medvedev aux présidentielles. Cette recherche a été complétée par la publication de Russian Politics. The Paradox of a Weak State en 2012.

Continuer de lire « Russie, l’envers du pouvoir »