Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

A l’occasion du 50e anniversaire de l’Union africaine (héritière de l’Organisation de l’unité africaine) en mai 2013, les dirigeants africains ont signé une déclaration qui réaffirmait le projet panafricain. C’est au titre de cette vision politique qu’a été adopté l’Agenda 2063, vaste programme de développement de l’Afrique sur une période de 50 ans. Parmi les « aspirations » de ce document, on retrouve la volonté d’une « Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement durable » et d’un « continent intégré » notamment par le biais d’infrastructures mondiales. L’UA en fait le pari : la coopération à toutes les échelles permettra de résoudre des défis communs à l’ensemble des pays du continent, tels que la modernisation des infrastructures, la garantie pour tous d’un accès aux ressources et à des énergies principalement renouvelables (ou produites selon cette logique), une croissance pérenne et équitable. Continuer de lire « Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ? »

Wagner : des mercenaires sans noms ni insignes à la solde du Kremlin

À l’été 2019, alors qu’Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se rencontraient au Fort de Brégançon, nombreux ont été ceux qui ont souligné le revirement russe de la politique étrangère française. Pourtant, quelques mois plus tôt, en janvier 2019, le Ministre français de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian condamnait fermement les pratiques « antifrançaises » des mercenaires russes en République Centrafricaine. « Ce n’est pas vraiment l’armée [mais] des supplétifs qui agissent sous l’autorité d’un Monsieur qui s’appelle M. Prigozhin… Si M. Prigozhin m’entend au-delà de cette salle, qu’il sache qu’on le connaît bien », menaçait Jean-Yves le Drian dénonçant l’implantation de Wagner sur le continent africain. 

Continuer de lire « Wagner : des mercenaires sans noms ni insignes à la solde du Kremlin »

« Déclarations », par Sebastião Salgado : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, soixante-dix ans après

Signée à Paris le 10 décembre 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) est l’un des documents fondateurs du droit international relatif aux droits de l’Homme. Pour la première fois dans l’Histoire, un groupe d’États très hétérogène va reconnaître un ensemble de droits inaliénables et inhérents à la personne humaine. Comme le rappelle Amnesty International, la singularité de la DUDH est celle de dépasser les frontières étatiques, culturelles et religieuses au nom d’un objectif commun : la protection des droits humains[1].

L’année 2018 a marqué le 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle. Pour célébrer cet événement, le Musée de l’Homme organise une série d’activités dans le cadre de sa nouvelle saison, En droits !. Parmi celles-ci se trouve l’exposition Déclarations, dans laquelle une dizaine d’articles de la DUDH sont illustrés par des photos du photographe brésilien Sebastião Salgado.

Continuer de lire « « Déclarations », par Sebastião Salgado : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, soixante-dix ans après »