L’adoption légalisée pour les couples homosexuels au Portugal

Assembleia-da-Republica

Le 8 janvier 2010, le Parlement portugais adoptait le projet de loi du gouvernement socialiste de José Socrates en faveur du mariage homosexuel, au nom « des décennies d’injustices faites aux homosexuels. »(1)

Le mariage pour les couples homosexuels

Ce pays, dans lequel l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1982, devenait alors le sixième pays européen à autoriser le mariage entre deux personnes du même sexe. Le Portugal, réputé pour être un pays très catholique et conservateur, a pourtant adopté cette loi sans qu’elle ne rencontre trop d’opposition au parlement, car la question de l’adoption (celle qui porte le plus à débat, l’opinion publique étant très divisée à ce propos) avait été écartée.(2)

L’adoption

Depuis 2012, la question s’était vue posée maintes fois devant le parlement, sans succès. Mais la fin de l’année 2015 a été marquée par des élections législatives au Portugal, qui ont vu la gauche reprendre le Parlement à la droite le 4 octobre dernier. L’une des premières mesures prises par ce parlement fut une proposition de loi en faveur de l’adoption pour les couples homosexuels.

L’adoption à titre individuelle était déjà possible, mais posait l’éternel problème de la reconnaissance légale de l’autre parent. C’est maintenant chose faite, mais non sans mal. En effet, bien que le parlement ait voté à une large majorité en faveur de cette loi (députés de gauche, du parti social-démocrate et de centre-droit), le Président portugais, Anibal Cavaco Silva, connu pour ses positions conservatrices,  y a opposé son veto, « dans l’intérêt des enfants ». Il estimait ainsi que l’adoption pouvait occasionner des préjudices chez les enfants ayant des parents de même sexe. La loi s’est donc vu rejetée en janvier 2016. Il déplorait également le fait qu’il n’y ait pas eu plus de débats publics autour d’un « sujet aussi socialement sensible.»(3

Mais l’histoire ne s’arrête pas  là. Dès la fin du mois de janvier, les débats avaient repris, sous l’impulsion de la gauche, pour faire adopter l’adoption, contre le véto présidentiel. Il fallait pour cela que la loi obtienne une majorité absolue des voix, c’est à dire au minimum 116 sur les 230 membres du parlement. Le 10 janvier, elle en a obtenu 136, un nombre suffisant pour contourner le véto de Silva.

Le NELFA (Network of European LGBT Families association), le principal réseau européen d’associations des familles LGBT, fait remarquer sur Facebook que la loi avait obtenu plus de voix que lors du premier vote de janvier : “La NEFLA remarque avec une joie certaine que pour ce second tour, le nombre de votes pour l’égalité étaient supérieurs à ceux du premier tour.”(4)
Le droit de véto du Président se retrouve de facto annulé, et il n’a d’autre choix que de promulguer la loi. Ce sera chose faite le 10 février.

Yseult F.

(1) http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/01/08/le-parlement-portugais-autorise-le-mariage-homosexuel-mais-pas-l-adoption_1289322_3214.html

(2) http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/le-portugal-autorise-le-mariage-homosexuel_840752.html

(3) http://www.rfi.fr/europe/20160211-portugal-gay-homosexuel-adoptions-enfants-loi-parlement

(4) « It gives NELFA particular joy to note that on the second round the votes for equality were higher than on the first one,’ they wrote on Facebook.  »
http://www.thenewcivilrightsmovement.com/uncucumbered/portugal_s_parliament_overrides_presidential_veto_of_gay_adoption_law

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s