Présence militaire française au Sénégal : coopération bilatérale ou héritage colonial ?

En l’espace d’un demi-siècle, la France est intervenue plus de quarante fois sur le sol africain, après avoir signé une vingtaine d’accords de défense et de coopération militaire avec ses anciennes colonies. Dans les pays d’une « Françafrique » dénoncée à de nombreuse reprises par les intellectuels et dans la presse, le Sénégal occupe une place de choix.

Continuer de lire « Présence militaire française au Sénégal : coopération bilatérale ou héritage colonial ? »

Publicités

Russie, l’envers du pouvoir

Marie Mendras est politologue au CNRS et au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI). Elle est également professeure à Sciences Po Paris où elle enseigne la politique étrangère russe au sein de la Paris School of International Affairs (PSIA).

Elle a été jusqu’en 1991 consultante au Centre d’Analyse et de Prévision du Ministère des Affaires Étrangères, puis de 1992 à 1998 consultante à la délégation aux Affaires Stratégiques du Ministère de la Défense. Cela lui a permis de nouer des liens avec des responsables politiques russes, des membres des élites, dont les témoignages font la richesse de ses recherches. Elle étudie ainsi le système politique russe, les élites et la société dans Russie l’envers du pouvoir, publié en 2008, après l’ « élection » de Medvedev aux présidentielles. Cette recherche a été complétée par la publication de Russian Politics. The Paradox of a Weak State en 2012.

Continuer de lire « Russie, l’envers du pouvoir »

Les mouvements de jeunesse en Afrique : le cas de Balai Citoyen au Burkina Faso

Les mouvements de contestation issus de la jeunesse se développent en Afrique, notamment depuis le Printemps Arabe qui a débuté en décembre 2010 en Tunisie. On observe ainsi l’émergence de « Filimbi » (coup de sifflet) en République Démocratique du Congo, « Y’en a marre » au Sénégal et de « Balai Citoyen » au Burkina Faso. Ces mouvements tentent de se rassembler pour favoriser une prise de parole et pour exercer une influence plus forte à l’échelle nationale, voire régionale. Continuer de lire « Les mouvements de jeunesse en Afrique : le cas de Balai Citoyen au Burkina Faso »

Gazprom au coeur de la puissance russe

     En 1965, a été créé le ministère soviétique de l’industrie gazière, chargé de la prospection, de l’extraction, du transport et de la distribution du gaz naturel. A la chute du bloc soviétique, ce ministère s’est transformé en Gazprom, une société d’Etat par actions. Depuis l’arrivée de Vladimir Poutine, l’Etat n’a cessé de renforcer son emprise sur Gazprom afin d’en faire un outil politique. Avec l’Etat comme actionnaire principal, Gazprom est devenu une donnée essentielle dans la construction de la politique intérieure et extérieure de la Russie. Détentrice d’environ 16.8% des réserves de gaz mondial, cette dernière gère ses ressources telle une “Gazocratie”, un système dépendant de ses ressources gazières. D’un côté elle utilise son emprise sur les énergies pour exercer des pressions sur ses clients et d’un autre, elle dégage des revenus immenses, essentiels à la stabilité économique et sociale de la société russe. Il s’agit en réalité d’un système paradoxal du fait des logiques économiques et politiques contradictoires qui coexistent au sein de la société Gazprom. Cette coexistence témoigne de la promiscuité entre la géopolitique de Gazprom et la géopolitique de la Russie.
Continuer de lire « Gazprom au coeur de la puissance russe »

Equateur : les défis du nouveau président Moreno

Moreno remplace Correa :

En janvier 2007, Rafael Correa de l’Alianza Pais devenait président de l’Equateur. Il s’est engagé dans la « révolution citoyenne », pour lutter contre les inégalités, moderniser l’économie du pays, et une nouvelle Constitution a été approuvée par référendum un an plus tard. La pauvreté a diminué grâce aux réformes sociales. Continuer de lire « Equateur : les défis du nouveau président Moreno »