Des élections législatives à enjeux en Turquie : guerre et AKP !

Alors que dimanche 1er novembre, les Turcs sont à nouveau appelés aux urnes, Classe Internationale, vous propose à la veille d’un scrutin annoncé comme « décisif », une revue de presse analysant les principaux enjeux de ces élections législatives turques.Drapeau Turquie

Pour commencer, le journaliste indépendant, Jean-Baptiste Bonaventure, vous présente à travers 7 questions, les points principaux à retenir pour comprendre les élections de dimanche. Le propos synthétique mais clair s’appuie sur des superbes photos de Sébastien Castelier, photoreporter spécialiste du Moyen-Orient. Cet article constitue une porte d’entrée idéale pour le lecteur néophyte.

L’hebdomadaire britannique The Economist et la version anglaise d’Al-Jazeera proposent eux aussi des analyses complètes des enjeux du scrutin en insistant tous deux sur l’autoritarisme du régime d’Erdoğan et son isolement progressif sur la scène politique turque. Ces articles essaient aussi de définir les différents scenarii envisageables après le scrutin et soulignent la possibilité d’une véritable impasse politique aux conséquences incertaines.

Orient XXI vous propose un retour sur la « surenchère » nationaliste d’Erdogan. Dans sa recherche d’une majorité la plus large possible, Erdogan et l’AKP ont durci leur discours pour séduire les électeurs ultranationalistes du MHP (littéralement le Parti d’Action Nationaliste). L’AKP s’est ainsi enorgueillie de voir plusieurs figures de l’extrême-droite la rejoindre. L’auteur justifie ce positionnement nouveau par la nécessité de l’AKP de former une large majorité de coalition avec le MHP, coalition qui avait été refusée par les leaders ultranationalistes en juin dernier.

Enfin, sur le site Ondes de choc, Valentin Germain, ancien du MRIAE, revient quant à lui sur la persistance d’un « Etat profond » en Turquie. Cet article, très bien documenté, établit un parallèle entre les troubles actuels que connait la Turquie avec ceux des années 1970, période marquée par une forte instabilité politique et plusieurs coups d’Etat militaires. Il insiste cependant sur l’affaiblissement progressif de l’armée, acteur historiquement puissant dans le jeu politique turc, depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP. Ainsi, l’absence de majorité suffisante pour l’AKP pourrait faire basculer le pays dans une état de violence inédit depuis plusieurs années.

Classe Internationale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s