Vers l’indépendance du Kurdistan irakien ?

Le 25 septembre 2017 s’est tenu le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien. Ce dernier, bien que dénué de toute force contraignante, a suscité de nombreuses controverses dans la région mais aussi sur la scène internationale.

Un référendum d’indépendance dans une région sous tension

En 1991, au moment de la première guerre du Golfe et de l’invasion du Koweït par Saddam Hussein, les Kurdes, en se soulevant contre le régime de Bagdad, se sont vus offrir une autonomie de fait, qui n’a cessé de croître depuis lors. Après 2003 et l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis, la chute de l’ancien régime leur a donné la possibilité de consolider leur  gouvernement régional.

La zone irakienne du Kurdistan est la plus autonome des régions kurdes. En Turquie, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui lutte depuis plusieurs décennies pour une autonomisation de la zone, est considéré par le régime du président Erdogan comme une organisation terroriste.

Le Kurdistan irakien possède aujourd’hui des institutions politiques qui lui permettent de contrôler son territoire. Depuis 1992, les institutions gouvernementales se trouvent à Erbil, capitale de la région. Le président du gouvernement actuel, Massoud Barzani, issu du parti Démocratique du Kurdistan est au pouvoir depuis juin 2005.

Aussi, depuis la création de l’organisation Etat Islamique, les autorités kurdes d’Irak tiennent une place stratégique au sein du dispositif occidental de lutte contre le terrorisme du fait notamment de leur présence au sol.

Des résultats favorables à une future indépendance  

Les citoyens appelés aux urnes ont dû répondre à la question suivante : « Voulez-vous que la région du Kurdistan ainsi que les territoires kurdes en dehors de la région deviennent un État indépendant ? ». Le référendum a vu le « oui » très majoritairement s’imposer puisque les citoyens ont voté à plus de 92,73% en faveur de l’indépendance de la région. Le Président Barzani a immédiatement déclaré la victoire du « oui » à la télévision kurde. La participation a elle aussi été très importante avec près de 72,16% de votants.

Le vote a eu lieu dans la région disputée de Kirkouk et dans trois autres régions sous l’autorité du pouvoir central ; Makhmour dans le nord de la région, Sinjar au nord ouest et Khanaqin à l’est.

Ce résultat, très attendu, pourrait servir de base à de futures négociations. Il n’a cependant  ni  force juridique ni  valeur au regard du droit international.

Un référendum controversé sur le plan régional et international

Ce vote a poussé plusieurs pays à se positionner sur la question de l’indépendance de la région. Le Conseil de Sécurité de l’ONU a fermement condamné la tenue de ce référendum en défendant le fait qu’une partition du territoire irakien ne ferait que desservir la lutte contre l’Etat Islamique et contre le terrorisme dans la région. Dans la même lancée, plusieurs puissances occidentales s’y sont montrées hostiles, les Etats-Unis en tête.

Le pouvoir central irakien s’y est quant à lui fermement opposé, notamment par le biais du Premier Ministre Haider al-Abadi qui s’est exprimé en expliquant que les autorités ne «permettraient pas la partition de l’Irak ». L’Iran et la Turquie ont eux fortement critiqué la tenue de ce référendum, craignant une poussée du sentiment d’indépendance des minorités kurdes au sein de leurs États.

Pour l’heure, seul Israël a encouragé la tenue de ce vote du fait des liens historiques et de la coopération renforcée qui existent entre les deux nations, particulièrement en matière économique. Le Premier Ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a de fait exprimé son appui aux « efforts légitimes du peuple kurde pour obtenir leur propre Etat ».

Classe Internationale

 

Sources :

Crédit photo à la une : James Gordon

https://www.reuters.com/article/us-mideast-crisis-iraq-kurds/iraqi-kurds-plan-independence-referendum-on-sept-25-idUSKBN18Y284

http://www.la-croix.com/Monde/Les-Kurdes-d-Irak-veulent-un-referendum-d-independance-2014-07-04-1174463

https://www.theguardian.com/world/2014/jul/03/iraq-kurdish-president-barzani-proposes-independence-referendum

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/03/irak-le-president-de-la-region-kurde-demande-un-referendum-d-independance_4450581_3218.html

http://www.reuters.com/article/us-iraq-kurds/iraqi-kurdish-leader-calls-for-non-binding-independence-referendum-idUSKCN0VB2

http://www.lemonde.fr/moyen-orient-irak/article/2017/09/18/kurdistan-irakien-la-cour-supreme-ordonne-la-suspension-du-referendum-d-independance_5187249_1667109.html

http://www.lepoint.fr/monde/irak-le-parlement-federal-vote-contre-le-referendum-d-independance-au-kurdistan-12-09-2017-2156306_24.php

http://www.lemonde.fr/moyen-orient-irak/article/2017/09/22/le-conseil-de-securite-oppose-au-referendum-d-independance-du-kurdistan-irakien_5189316_1667109.html

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/09/21/israel-soutient-le-referendum-d-independance-du-kurdistan_5188992_3218.html

https://www.nytimes.com/2017/09/21/world/middleeast/iraqi-kurds-independence-vote.html

http://www.france24.com/fr/20170927-referendum-kurdistan-irakien-barzani-victoire-oui-ultimatum-bagdad-irak

http://www.lemonde.fr/moyen-orient-irak/article/2017/09/27/referendum-d-independance-du-kurdistan-le-oui-l-emporte-a-92-selon-des-resultats-officiels_5192407_1667109

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s