La Grèce après 1945 : une société qui se déchire (1)

La Grèce entre en guerre le 28 octobre 1940 aux côtés des Alliés sur différents fronts. Rapidement, les Allemands occupent le territoire grec et la collaboration du gouvernement conservateur de droite fait basculer les rapports de force. Les communistes se retrouvent alors dans l’opposition, soutenus par les Britanniques qui souhaitent plus que tout combattre la présence nazie au Sud de l’Europe – quand bien même … Continuer de lire La Grèce après 1945 : une société qui se déchire (1)

Arctique : une nouvelle guerre froide sur la banquise ?

Domaine des hautes latitudes boréales, l’Arctique [1] peut être appréhendée comme l’ensemble formé de l’océan glacial Arctique et des terres continentales et insulaires bornées par le cercle polaire arctique [2]. Ainsi, et contrairement à l’Antarctique, cette région aux limites floues ne peut se définir comme un continent à part entière: en effet, ce territoire majoritairement constitué d’eaux gelées – la banquise – s’étend en réalité sur de vastes étendues terrestres, sous toutes les longitudes. On dénombre ainsi six Etats dits « riverains » de la zone et prétendant y exercer une souveraineté: le Canada, les Etats-Unis – grâce à l’Alaska, le Danemark – via le Groenland, la Russie la Norvège et l’Islande. Ces six pays, complétés de la Suède et de la Finlande, forment le Conseil de l’Arctique. Ce forum intergouvernemental fondé en 1996 n’omet pas les associations de représentants de peuples autochtones.

Continuer de lire « Arctique : une nouvelle guerre froide sur la banquise ? »

Le traité de l’Elysée : Cinquante-cinq ans de coopération franco-allemande

Le traité de l’Elysée marque une rupture fondamentale dans les relations franco-allemandes, en ce qu’il fonde la réconciliation que l’Histoire rendait nécessaire. La déclaration commune du Président français Charles de Gaulle et du Chancelier allemand Konrad Adenauer du 22 janvier 1963 évoque explicitement que « la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, (…) constitue un événement historique qui transforme profondément les relations entre les deux peuples ». De fait, de ce texte visionnaire vont naître des relations étroites entre les deux pays, marquées au delà du « couple franco-allemand ». Ce dernier est régulièrement mis sur le devant de la scène, par la tenue de Conseils des ministres conjoints qui, depuis le 22 janvier 2013, remplacent les sommets franco-allemands de 1963.

Continuer de lire « Le traité de l’Elysée : Cinquante-cinq ans de coopération franco-allemande »

Mobutu, espoir des Congolais devenu paria

Mobutu a régné sur le Congo pendant près de 32 ans de manière officielle, de 1965 à 1997. On peut même évoquer un règne de 37 ans, de 1960 à 1997. Le Congo accède à l’indépendance le 30 juin 1960, devient la République fédérale du Congo en 1961, puis République démocratique du Congo en 1964. En 1967, deux ans après sa prise de pouvoir officielle, Mobutu renomme le pays Congo-Kinshasa, puis République du Zaïre en 1971, quand le dictateur met en place la Zaïrianisation du pays. Continuer de lire « Mobutu, espoir des Congolais devenu paria »

La Russie et les Occidentaux depuis 1991

Entre le 9 novembre 1989, qui voit le mur de Berlin céder, et le 25 décembre 1991, date qui marque la fin de l’URSS, l’ordre mondial structuré en deux blocs, figé par la Guerre froide pendant près de 45 ans, disparaît. Le bloc soviétique implose: d’une part, les pays satellites d’Europe de l’Est regagnent leur indépendance et d’autre part, l’Union soviétique se délite sous l’emprise de tensions politiques, économiques et sociales. Quinze Etats naissent, dont la Fédération de Russie et se rassemblent dans une nouvelle communauté, la CEI[1]. La Russie, héritière de l’Empire russe et de l’URSS, s’étend depuis 1991 sur plus de 17 millions de km2, de l’Europe à l’Extrême-Orient, et dispose d’importantes ressources naturelles ainsi que d’une population multiethnique mais vieillissante. Après la chute de l’URSS, la Russie se retrouve face à des défis colossaux : elle doit régénérer son économie, choisir un nouveau système politique, redéfinir son identité nationale et son positionnement international. Continuer de lire « La Russie et les Occidentaux depuis 1991 »