Attentats à Dacca : expansion de l’EI ?

INDIA-BANGLADESH-UNREST-RELIGION
Le 2 juillet à Kolkata, des activistes socialistes indiens allument des bougies pour les morts de l’attentat. AFP PHOTO / Dibyangshu SARKAR

Vendredi 1er juillet 2016, Dacca, Bangladesh. Dans le quartier diplomatique de la capitale, le restaurant Holey Artisan Bakery est pris d’assaut par sept hommes armés. Ils tirent sur les clients avant de les prendre en otage. Les témoins racontent que les Bengalis sont triés des étrangers, et ceux pouvant citer le Coran sont épargnés.

Les forcesbangladaises parviennent à reprendre possession des lieux le samedi matin. Le bilan est de vingt morts parmi les clients, deux morts parmi les policiers et cinquante blessés. Des sept terroristes, six ont été tués et un seul a été arrêté. Ils étaient issus de familles aisées, ayant étudié dans des écoles et universités privées, loin des madrassas et instituts islamiques d’où est aujourd’hui issue la plupart des militants islamistes.

http://www.bbc.com/news/world-asia-36698721

L’organisation État islamique a revendiqué l’attaque, ce que dément le gouvernement bangladais. Le ministre de l’Intérieur, Asaduzzaman Khan, assure ainsi que les tueurs sont membres du Jamaat-ul Mujahideen Bangladesh, groupuscule djihadiste interdit depuis 2005 après une série d’attentats. Or en 2015, cette organisation faisait allégeance à l’EI.

Le pays connaît depuis plus d’un an une longue série d’assassinats, revendiqués tantôt par l’EI, tantôt par al-Qaïda. Les personnalités touchées sont des intellectuels, des chrétiens, des hindous, des musulmans chiites, des bouddhistes, des membres de la communauté LGBT, des étrangers ou des défenseurs de la laïcité.

http://www.courrierinternational.com/article/bangladesh-attaques-de-dacca-ceux-qui-pouvaient-reciter-le-coran-etaient-epargnes

Dans ce pays où l’islam est religion d’État, 89,7 % de la population est musulmane, à 96 % sunnite ; ce qui en fait le troisième foyer musulman du monde après l’Indonésie et le Pakistan. L’islamisme radical et djihadiste est en expansion en Bangladesh comme dans plusieurs pays du Sud-Est asiatique aujourd’hui (Indonésie, Malaisie).

https://classe-internationale.com/2015/05/18/fiche-de-lecture-philippe-migaux-lislamisme-combattant-en-asie-du-sud-est/

L’ouvrage de Philippe Migaux, L’Islamisme combattant en Asie du Sud-Est, vient également rappeler les liens qui existent entre l’Asie musulmane et le Moyen-Orient, en particulier l’Arabie saoudite et les pays du golfe, depuis les indépendances. Et si le gouvernement ne cesse de démentir l’implication d’al-Qaïda dans les attaques et assassinats ayant lieu au Bangladesh ces derniers mois, les liens se font de plus en plus évidents.

Jamaat-ul Mujahideen Bangladesh, responsable de plusieurs assassinats cette année, a prêté allégeance à l’EI. Le vendredi soir même, l’organe de presse de l’organisation, Amaq, publiait des photos sanglantes de l’intérieur du restaurant, qui n’ont pu être prises et relayées que par les terroristes. Le groupe Ansarullah Bangla Team a également déclaré son allégeance à al-Qaïda en 2013 et s’est rendu responsable de plusieurs meurtres cette année.

Si le gouvernement refuse aujourd’hui de reconnaître la gravité de la situation et la présence effective de l’EI sur son sol, c’est qu’il s’agit pour certains d’une manipulation politique. Le parti au pouvoir, la Ligue Awami, alignée sur les mouvements de gauche et séculariste, est opposé au Parti nationaliste du Bangladesh (BNP) qui trouve ses alliés parmi les mouvements islamistes. La Ligue Awami accuse ainsi le BNP de soutenir les groupes terroristes à des fins politiques. A contrario, la Ligue est accusée d’instrumentaliser ces attaques terroristes islamistes pour écraser ses opposants. Comme réponse aux séries d’attaques, le gouvernement a en effet mené tout au long de l’année des arrestations nombreuses, visant des militants islamistes comme des sympathisants au BNP.

http://www.liberation.fr/planete/2016/07/03/le-bangladesh-dans-la-spirale-jihadiste_1463720

Le Bangladesh devient malgré tout une cible de choix pour l’EI. Affaibli par des années de luttes politiques, le pays est actuellement en proie à des tentations extrémistes et représente ainsi pour l’organisation islamique une porte d’entrée dans le sous-continent indien. Le Bangladesh étant à la frontière de l’Inde et de la Birmanie, l’EI ne s’est pas caché de vouloir faire du pays une base solide dans la région. Ainsi, en avril 2016, dans la revue de l’organisation, Dabiq, l’émir bengali de l’EI, Abou Ibrahim al-Hanif, annonçait vouloir renforcer son assise au Bangladesh, ce qui « facilitera des attaques à l’intérieur de l’Inde et créera les conditions du chaos et de la peur ».

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/07/04/au-bangladesh-la-percee-de-l-etat-islamique_4963049_3216.html

Entretien avec Jérémie Codron, enseignant à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) :

http://geopolis.francetvinfo.fr/bangladesh-daech-est-il-une-menace-92363

Ce jeudi 7 juillet, un nouvel attentat a eu lieu. Attribué à des islamistes, l’événement s’est produite pendant les fêtes de l’Aïd el-Fitr. Le bilan est de trois morts, dont un assaillant.

http://www.courrierinternational.com/depeche/le-bangladesh-secoue-par-une-nouvelle-attaque-meurtriere.afp.com.20160707.doc.cw33h.xml?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1467890541

Classe Internationale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s