Classe Internationale

Votre revue d'analyse internationale

Le concept de « génocide culturel » et la réécriture du passé: L’exemple de la destruction du cimetière arménien de Djoulfa

En mars 2019, le journal britannique The Guardian publiait l’article « Monumental loss: Azerbaijan and the worst cultural genocide of the 21st century ». Celui-ci fait référence à la destruction du plus grand cimetière arménien, dans la région de Djoulfa, actuellement dans l’enclave du Nakhitchevan appartenant à l’Azerbaïdjan. Ce cimetière revêtait une importance culturelle particulière pour l’Arménie historique, puisqu’il abritait plus de 10 000 khachkars (խաչքար en arménien, qui sont des pierres sculptées en croix), sculptures spécifiques à l’art arménien dont la plus ancienne de la collection datait du VIe siècle. L’enclave du Nakhitchevan a en effet été peuplée par des arméniens depuis au moins le VIe siècle avant notre ère, à l’époque rattachée au royaume Ourartéenne, puis au Royaume d’Arménie. En témoignent notamment les écrits laissés par les historiens tels que Plutarque, Starbon, ou d’autres.

Exportations d’armes : quelle position pour la France ?

Aujourd’hui, Classe Internationale vous propose un article ayant pour objet l’exportation des armes et plus particulièrement la position de la France au sein de ce commerce mondial. Cet article centré sur la France entre dans le cadre d’une conférence que Classe Internationale souhaitait vous proposer au début du mois de juin mais qui n’a pas pu être organisée en raison de la crise sanitaire.

Ainsi, en collaboration avec l’association Stop Fuelling War, nous nous sommes entretenus avec les spécialistes initialement contactés pour intervenir lors de notre conférence. Nous proposons cet article spécial sous forme de « foire aux questions » afin d’aborder ce sujet de manière originale et de donner des clés de réflexion à nos lecteurs. Vous retrouverez au fil de ces lignes la position de Guillaume Farde et Romain de Calbiac, deux universitaires auteurs de Le continuum de sécurité nationale publié aux Éditions Hermann le 24 juin 2020, d’Holly Spencer, coordinatrice de projet au sein de l’ONG Stop Fuelling War – Cessez d’alimenter la guerre – et enfin de Benoît Muracciole, président de l’ONG Action Sécurité Éthique Républicaines (ASER). Les industries de l’armement et de la défense contactées n’ayant pas donné suite à nos différentes sollicitations, vous ne trouverez malheureusement pas leur position dans cet article.

Le portugais : bientôt langue officielle des Nations unies ?

Depuis 1955, à l’exception des États-Unis en 1983 et 1984, le Brésil prononce traditionnellement le discours d’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies. Dès lors, verra-t-on un jour le discours du secrétaire général de l’ONU devant cette même Assemblée être aussi prononcé en portugais ? Dans les cercles universitaires, journalistiques ou diplomatiques du monde lusophone, en particulier au Portugal, la question de l’officialisation du portugais comme septième langue de travail de l’ONU reste lancinante. Il faut dire que depuis ses sièges de New York, Genève, Vienne, Nairobi ou depuis ses représentations régionales d’Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth ou Santiago, l’ONU ne pouvait être qu’un modèle de multilinguisme. De fait, interprètes et traducteurs peuplent les couloirs des Nations unies faisant de l’organisation le plus grand employeur de spécialistes en langues du monde. Cette caractéristique universelle pousse l’ONU à célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle en dédiant chaque année une journée à chacune de ses six langues de travail.

La « guerre hybride » (1/4) : l’expérience militaire des États-Unis comme condition préalable à l’émergence de la guerre hybride

La fin de la Guerre Froide fut célébrée comme le « retour de la paix », étant donné que la menace d’une guerre régulière de haute intensité semblait disparaître en Europe. Toutefois, de nombreux conflits locaux ont éclaté depuis 1991, et les armées occidentales, alors que présentées comme les « meilleures du Monde », n’ont pas réussi à y apporter les solutions militaires pour favoriser le retour à la paix. Ces échecs, dont le plus notable est celui de l’opération Iraqi Freedom, ont nourri une réflexion dans les états-majors sur les raisons de l’échec d’armées de haute technologie face à des adversaires non étatiques – mais qui pourraient l’être -, moins équipés, mais plus innovants dans leurs tactiques et dans leurs choix d’équipement, dans un souci permanent d’efficacité stratégique. Ainsi émergerait un nouveau type de guerre : la « guerre hybride », où l’acteur régulier serait confronté à un adversaire qui emprunterait simultanément dans les registres de la guerre « régulière » et « irrégulière ». Classe Internationale vous propose une série de quatre articles afin de comprendre le concept de « guerre hybride ».

The Carlos Ghosn Affair and the « hostage justice » (hitojichi shiho)

From his arrest on November 19, 2018, in Tokyo to his incredible escape to Lebanon on December 30, 2019, the Carlos Ghosn case is still an ongoing story. Laid off from his position of CEO / Chairman of Nissan and Mitsubishi Motors after his arrest on allegations of financial misconduct, the Franco-Lebanese-Brazilian businessman, was originally detained for 21 days and then – to keep him in custody beyond the legal maximum –, has been arrested a second time on other charges. This case has shone a light on Japan's long overlooked "hostage justice" system, in which criminal suspects are held for long periods in strict conditions to coerce them into confessing.

Quelle lusophonie pour la CPLP ?

Quelle place tiennent les langues dans la géopolitique mondiale ? À en juger par la multiplication des «clubs linguistiques» il est bien évident que leur rôle dépasse celui d’une langue et d’une histoire partagées vouées à rapprocher les peuples. À l’heure de la mondialisation, développer une production scientifique dans sa langue ou faire rayonner sa littérature est devenu un enjeu de pouvoir, une préoccupation commerciale, d’un mot un instrument d’influence et d’affirmation de sa souveraineté. Pensées comme communautés de valeurs et d’identités communes, les organisations internationales linguistiques sont aussi l’occasion de rappeler la diversité culturelle du monde. En cela, elles revendiquent qu’un monde réellement multipolaire ne pourra advenir sans la prise en compte d’une réalité linguistique plurielle, récusant par là l’imposition de toute langue unique dans l’éducation et la recherche ou encore dans les transactions économiques et les échanges culturels.

previous arrow
next arrow
Slider
Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

Intégration énergétique de l’Afrique de l’Est : la solution éthiopienne ?

A l’occasion du 50e anniversaire de l’Union africaine (héritière de l’Organisation de l’unité africaine) en mai 2013, les dirigeants africains…

Lire
François : pape et diplomate

François : pape et diplomate

En 2014, Barack Obama et Raul Castro officialisent le rapprochement historique entre leur deux pays et en profitent pour remercier…

Lire
«A Amazônia é nossa» : la vision de l’Amazonie dans la pensée politique brésilienne

«A Amazônia é nossa» : la vision de l’Amazonie dans la pensée politique brésilienne

Le sommet du G7 qui s’est tenu à Biarritz les 24-26 août derniers aura été le théâtre d’une vive passe…

Lire
Le Libéria de George Weah – combattre (pour) la corruption et la démocratie ?

Le Libéria de George Weah – combattre (pour) la corruption et la démocratie ?

« Le football est un jeu simple. Vingt-deux joueurs courent après un ballon pendant 90 minutes, et à la fin……

Lire
George Weah and Liberia – fighting (for) corruption and democracy?

George Weah and Liberia – fighting (for) corruption and democracy?

“Football is a simple game. Twenty-two men chase a ball for 90 minutes and at the end…” you become president…

Lire
Wagner : des mercenaires sans noms ni insignes à la solde du Kremlin

Wagner : des mercenaires sans noms ni insignes à la solde du Kremlin

À l’été 2019, alors qu’Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se rencontraient au Fort de Brégançon, nombreux ont été ceux qui…

Lire
La gestion de la crise syrienne ou les limites de la prise en charge humanitaire des mouvements de population

La gestion de la crise syrienne ou les limites de la prise en charge humanitaire des mouvements de population

2011-2020 : après presque 10 ans de guerre civile en Syrie, où en est on dans la gestion de cette…

Lire
Chine : murmures de culture

Chine : murmures de culture

A l’entrée de l’atelier des frères Gao, au cœur de Pékin, sept Grand Timoniers bien en chair s’apprêtent à tirer…

Lire
La résistance afghane et l’étranger durant l’invasion soviétique (1979-1989)

La résistance afghane et l’étranger durant l’invasion soviétique (1979-1989)

L’auteur et spécialiste de l’Afghanistan Michael Barry décrit d’une façon intéressante la capacité de résistance et de résilience de ce…

Lire
La guerre civile au Yémen : enfer et damnation ?

La guerre civile au Yémen : enfer et damnation ?

Depuis le début du mois d’avril, un vent nouveau souffle sur la péninsule arabique ; le conflit meurtrier au Yémen…

Lire