Classe Internationale

Votre revue d'analyse internationale

Le portugais : bientôt langue officielle des Nations unies ?

Depuis 1955, à l’exception des États-Unis en 1983 et 1984, le Brésil prononce traditionnellement le discours d’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies. Dès lors, verra-t-on un jour le discours du secrétaire général de l’ONU devant cette même Assemblée être aussi prononcé en portugais ? Dans les cercles universitaires, journalistiques ou diplomatiques du monde lusophone, en particulier au Portugal, la question de l’officialisation du portugais comme septième langue de travail de l’ONU reste lancinante. Il faut dire que depuis ses sièges de New York, Genève, Vienne, Nairobi ou depuis ses représentations régionales d’Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth ou Santiago, l’ONU ne pouvait être qu’un modèle de multilinguisme. De fait, interprètes et traducteurs peuplent les couloirs des Nations unies faisant de l’organisation le plus grand employeur de spécialistes en langues du monde. Cette caractéristique universelle pousse l’ONU à célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle en dédiant chaque année une journée à chacune de ses six langues de travail.

La « guerre hybride » (1/4) : l’expérience militaire des États-Unis comme condition préalable à l’émergence de la guerre hybride

La fin de la Guerre Froide fut célébrée comme le « retour de la paix », étant donné que la menace d’une guerre régulière de haute intensité semblait disparaître en Europe. Toutefois, de nombreux conflits locaux ont éclaté depuis 1991, et les armées occidentales, alors que présentées comme les « meilleures du Monde », n’ont pas réussi à y apporter les solutions militaires pour favoriser le retour à la paix. Ces échecs, dont le plus notable est celui de l’opération Iraqi Freedom, ont nourri une réflexion dans les états-majors sur les raisons de l’échec d’armées de haute technologie face à des adversaires non étatiques – mais qui pourraient l’être -, moins équipés, mais plus innovants dans leurs tactiques et dans leurs choix d’équipement, dans un souci permanent d’efficacité stratégique. Ainsi émergerait un nouveau type de guerre : la « guerre hybride », où l’acteur régulier serait confronté à un adversaire qui emprunterait simultanément dans les registres de la guerre « régulière » et « irrégulière ». Classe Internationale vous propose une série de quatre articles afin de comprendre le concept de « guerre hybride ».

The Carlos Ghosn Affair and the « hostage justice » (hitojichi shiho)

From his arrest on November 19, 2018, in Tokyo to his incredible escape to Lebanon on December 30, 2019, the Carlos Ghosn case is still an ongoing story. Laid off from his position of CEO / Chairman of Nissan and Mitsubishi Motors after his arrest on allegations of financial misconduct, the Franco-Lebanese-Brazilian businessman, was originally detained for 21 days and then – to keep him in custody beyond the legal maximum –, has been arrested a second time on other charges. This case has shone a light on Japan's long overlooked "hostage justice" system, in which criminal suspects are held for long periods in strict conditions to coerce them into confessing.

Quelle lusophonie pour la CPLP ?

Quelle place tiennent les langues dans la géopolitique mondiale ? À en juger par la multiplication des «clubs linguistiques» il est bien évident que leur rôle dépasse celui d’une langue et d’une histoire partagées vouées à rapprocher les peuples. À l’heure de la mondialisation, développer une production scientifique dans sa langue ou faire rayonner sa littérature est devenu un enjeu de pouvoir, une préoccupation commerciale, d’un mot un instrument d’influence et d’affirmation de sa souveraineté. Pensées comme communautés de valeurs et d’identités communes, les organisations internationales linguistiques sont aussi l’occasion de rappeler la diversité culturelle du monde. En cela, elles revendiquent qu’un monde réellement multipolaire ne pourra advenir sans la prise en compte d’une réalité linguistique plurielle, récusant par là l’imposition de toute langue unique dans l’éducation et la recherche ou encore dans les transactions économiques et les échanges culturels.

La privatisation du système carcéral : l’économie libérale du temps suspendu

Les détenus ont-ils une valeur marchande ? La privatisation du milieu carcéral dans de nombreux pays a enrichi une kyrielle de multinationales. Force de travail à moindre frais, consommateur enchaîné, la politique d’incarcération de masse a été soutenue par de puissants lobbys. De la prison ferme à l’immigration, en passant par la liberté conditionnelle, la privatisation s’attaque à l’ensemble du système correctionnel pour en tirer profit, au détriment de l’intérêt sociétal. Classe Internationale aborde aujourd’hui le sujet de la privatisation carcérale et ses impacts sur les politiques pénales.

previous arrow
next arrow
Slider
Towards the end of the European dream?

Towards the end of the European dream?

While billions of people are quarantined at home, while on our balconies we sing and clap to thank the healthcare…

Lire
Vers la fin du rêve européen ?

Vers la fin du rêve européen ?

Alors même que la part de la population mondiale confinée augmente tous les jours, et que depuis nos balcons nous…

Lire
L’archipel du Svalbard, vitrine des conflits géopolitiques en Arctique

L’archipel du Svalbard, vitrine des conflits géopolitiques en Arctique

Dans un entretien donné à High North News en janvier 2020, l’écrivain norvégien Per Arne Totland souligne que l’importance stratégique…

Lire
Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique

Génocide des « Rohingyas » au Myanmar : du conflit de classe au conflit ethnique

Le 10 décembre 2019, soit 20 ans jour pour jour après avoir reçu le Prix Nobel de la Paix pour…

Lire
The Emergence of Populism and the Delegitimation of Facts: a very global issue

The Emergence of Populism and the Delegitimation of Facts: a very global issue

Until the beginning of the digital era, whenever authoritarian governments felt uncomfortable with the critics, they would engage in the…

Lire
Le triangle États-Unis – Chine – Taiwan : géopolitique d’une crevette entre deux baleines

Le triangle États-Unis – Chine – Taiwan : géopolitique d’une crevette entre deux baleines

2019 fut une année charnière pour Taiwan, stratégiquement situé entre les États-Unis et la Chine. Le 2 janvier, le Président…

Lire
Les primaires démocrates : un duel au sommet entre Joe Biden et Bernie Sanders

Les primaires démocrates : un duel au sommet entre Joe Biden et Bernie Sanders

Dans notre premier article consacré aux élections américaines, nous vous faisions le tour d’horizon des principaux candidats à l’investiture démocrate,…

Lire
Iran – Arabie saoudite : Cette guerre froide… qui ne dit pas son nom !

Iran – Arabie saoudite : Cette guerre froide… qui ne dit pas son nom !

Affermir et affirmer. Affaiblir puis affronter. Depuis 2015, la guerre froide qui oppose la République Islamique d’Iran au Royaume d’Arabie…

Lire
Liban : naufrage importé d’une nation multiconfessionnelle ?

Liban : naufrage importé d’une nation multiconfessionnelle ?

Ces dernières années, le monde a connu une instabilité générale des régimes politiques. Les deux grandes catégories de régimes, que…

Lire
Hypocrisie européenne : la détresse des demandeurs d’asile sur les îles grecques

Hypocrisie européenne : la détresse des demandeurs d’asile sur les îles grecques

Lorsqu’elles s’engagent dans le périple qui les conduira, dans le meilleur des cas à obtenir l’asile politique en Europe via…

Lire