Viktor Orbán et la politique étrangère hongroise

Depuis quelques mois, et particulièrement dans cette période pré-électorale, la presse européenne analyse les rapports de force entre les États membres de l’Union européenne en présentant la Hongrie « illibérale » et populiste de Viktor Orbán comme opposée à la France d’Emmanuel Macron, chantre d’un mouvement libéral pro-européen en faveur d’une intégration plus poussée.

Cette opposition a été largement construite par les intéressés eux-mêmes. Le 28 août 2018, lorsque Viktor Orbán rend visite à Matteo Salvini, ce dernier affirme qu’Emmanuel Macron est le « chef du parti des pro-migrants ». Le lendemain, le Président français accepte le défi et confirme être leur adversaire politique en vue des prochaines élections européennes [1]. Continuer de lire « Viktor Orbán et la politique étrangère hongroise »

La Russie, entre peurs et défis

La Russie, entre peurs et défis, Jean Radvanyi, Marlène Laruelle 

 

Dans cet ouvrage commun, La Russie, entre peurs et défis (2016), Jean Radvanyi et Marlène Laruelle unissent leurs analyses respectivement géographique et politico-historique pour étudier les peurs de la Russie qui constituent pour elle autant de défis à relever.

Continuer de lire « La Russie, entre peurs et défis »

Bilan du monde en 2017

 

Une année encore commence, une année où nous efforcerons d’analyser l’actualité internationale dans sa complexité. Pour mieux comprendre les évènements de 2018, nous vous proposons ce bilan de l’actualité dans le monde en 2017 par zone géographique. Continuer de lire « Bilan du monde en 2017 »

Gazprom au coeur de la puissance russe

     En 1965, a été créé le ministère soviétique de l’industrie gazière, chargé de la prospection, de l’extraction, du transport et de la distribution du gaz naturel. A la chute du bloc soviétique, ce ministère s’est transformé en Gazprom, une société d’Etat par actions. Depuis l’arrivée de Vladimir Poutine, l’Etat n’a cessé de renforcer son emprise sur Gazprom afin d’en faire un outil politique. Avec l’Etat comme actionnaire principal, Gazprom est devenu une donnée essentielle dans la construction de la politique intérieure et extérieure de la Russie. Détentrice d’environ 16.8% des réserves de gaz mondial, cette dernière gère ses ressources telle une “Gazocratie”, un système dépendant de ses ressources gazières. D’un côté elle utilise son emprise sur les énergies pour exercer des pressions sur ses clients et d’un autre, elle dégage des revenus immenses, essentiels à la stabilité économique et sociale de la société russe. Il s’agit en réalité d’un système paradoxal du fait des logiques économiques et politiques contradictoires qui coexistent au sein de la société Gazprom. Cette coexistence témoigne de la promiscuité entre la géopolitique de Gazprom et la géopolitique de la Russie.
Continuer de lire « Gazprom au coeur de la puissance russe »